Modifié

Starbucks ferme 8000 cafés pour dispenser une formation anti-racisme

Action du groupe Starbucks: fermeture durant plusieurs heures pour sensibiliser ses employés contre les préjugés racistes [RTS]
Action du groupe Starbucks: fermeture durant plusieurs heures pour sensibiliser ses employés contre les préjugés racistes / 19h30 / 2 min. / le 29 mai 2018
La chaîne de cafés Starbucks a fermé mardi quelque 8000 établissements aux Etats-Unis pour sensibiliser ses employés au racisme. Cette formation de quatre heures s'est déroulée sur fond de tensions raciales exacerbées.

La direction de Starbucks a refusé que les médias assistent en direct à la formation, mais ses dirigeants en ont révélé les grandes lignes: les employés de la chaîne ont vu un documentaire sur l'histoire des Noirs américains, entendu un message enregistré par un rappeur et eu l'occasion de partager leurs expériences sur les préjugés quotidiens.

La fermeture des 8000 établissements pourrait se traduire par un manque à gagner évalué entre 8 et 12 millions de dollars pour la société, selon diverses estimations.

L'initiative, qui devait mobiliser, quatre heures durant, quelque 1750000 employés, avait été annoncée le 17 avril par les dirigeants de la chaîne, après l'indignation suscitée par l'arrestation de deux jeunes Noirs dans un de ses cafés de Philadelphie. Starbucks, qui revendique 100 millions de clients par semaine à travers le monde, avait alors été menacée de boycott.

Vers une formation étendue au monde entier?

La chaîne de Seattle espère avoir éteint l'incendie qui menace sa marque, mais il en faudra davantage pour éteindre le feu qui s'est étendu partout aux Etats-Unis. "C'est une manoeuvre de relations publiques. Vous ne pouvez pas défaire 400 ans de racisme en quatre heures, un apres-midi. Ma définition de l’égalité et de la justice, ce n’est pas que les gens soient soudain gentils avec moi à Starbucks", critique Lawrence Grandpré, directeur de recherches à Leaders of a Beautiful Struggle, à Baltimore, dans le 19h30 de la RTS.

C'est une manoeuvre de relations publiques. Vous ne pouvez pas défaire 400 ans de racisme en quatre heures.

Lawrence Grandpré, directeur de recherches à Leaders of a Beautiful Struggle, à Baltimore

"Nous savons bien que quatre heures de formation ne vont pas résoudre le problème de l'iniquité raciale aux Etats-Unis (...) mais nous devons lancer la discussion", a reconnu le patron de Starbucks Howard Schultz mardi. Il entend "étendre cette formation au monde entier", alors que la chaîne compte désormais quelque 25'000 antennes dans 70 pays.

jvia avec ats

Publié Modifié