Modifié le 03 juin 2018 à 14:54

Simone Veil, une vie de combats pour les femmes, l'Europe et la mémoire

Survivante de la Shoah, Simone Veil fut une icône du droit des femmes.
Survivante de la Shoah, Simone Veil fut une icône du droit des femmes. [ - DR]
Rescapée de la Shoah, icône de la réconciliation européenne et de la lutte pour les droits des femmes, Simone Veil entrera au Panthéon le 1er juillet prochain. Un documentaire diffusé par la RTS retrace son incroyable destin.

Son autobiographie, publiée en 2007, s'appelait sobrement "Une vie". Et quelle vie! Un an après sa mort, le 30 juin 2017, la France ne cesse de rendre hommage à cette ancienne ministre, à laquelle elle doit la légalisation de l'avortement le 17 janvier 1975.

Depuis mardi, Simone Veil a une place et une station de métro à son nom au coeur de Paris. Dans moins d'un mois, ses cendres et celles de son époux seront transférées au Panthéon, un temple républicain  qui accueille les plus illustres Français. Elle sera la cinquième femme à y être inhumée.

Mais qui était-elle vraiment? Pour dresser son portrait, dans "Simone Veil, albums de famille"*, Hugues Nancy s'est plongé dans les photos et les archives.

>> Voir le documentaire ci-dessus jusqu'au 4 juillet 2018

Le réalisateur remonte à sa naissance, dans une famille juive non pratiquante, à Nice, sa jeunesse - heureuse - malgré les problèmes financiers, et son arrestation. La déportation à Auschwytz-Birkenau. La vie dans les camps. Son matricule: 78651. Tatoué sur son bras gauche, Simone Veil ne l'a jamais caché. Elle tiendra d'ailleurs à le faire graver sur son épée d'académicienne. Tout un symbole.

Une figure européenne

Chaque minute du film, porté par une narration convaincante, rappelle à quel point cette femme au destin hors normes était elle-même exceptionnelle: un caractère bien trempé dès le plus jeune âge, une éducation bourgeoise portée par une mère qui encourage ses filles à étudier et à travailler, des épreuves dont elle ressort marquée à jamais, mais qu'elle surmonte avec une résilience admirable, fondant une famille et entamant une carrière de magistrate qui la conduira plus tard à la politique.

Rien ne semble impossible pour Simone Veil, dont les combats pour les droits des femmes, la construction européenne et la mémoire de la Shoah dépassent largement les frontières françaises.

Une vie, disait-on. Celle d'une grande dame parmi les (grands) hommes.

>> Voir aussi dix moments clés de la vie de Simone Veil:

Juliette Galeazzi

* "Simone Veil, albums de famille" diffusé le dimanche 3 juin à 23h15 sur RTS Deux (en ligne pendant 30 jours)

Publié le 03 juin 2018 à 11:31 - Modifié le 03 juin 2018 à 14:54