Modifié

Sepp Blatter: "L'intervention de Sarkozy, le début de mes emmerdes"

Alors que Sepp Blatter publie ses mémoires, intitulées "Ma Vérité", l'ex-patron de la FIFA dévoile à la RTS les thèses développées dans son livre, notamment l’intervention de Nicolas Sarkozy en faveur du Qatar, organisateur de la Coupe du Monde 2022.

Sepp Blatter précise notamment le scénario qui a amené selon lui à l’attribution controversée du Mondial 2022 au Qatar, en soulignant le rôle déterminant de Nicolas Sarkozy, alors président français, en décembre 2010.

Les Etats-Unis devaient se voir attribuer le Mondial. Mais une intervention politique directe a changé le cours des choses, assure le Haut-Valaisan: "Nicolas Sarkozy a dit à Michel Platini: tu devrais voter pour le Qatar, toi et tes sbires", affirme-t-il.

>> "Sarkozy a dit à Platini: tu dois voter pour le Qatar, toi et tes sbires":

Sepp Blatter: "Sarkozy a dit à Platini: tu dois voter pour le Qatar, toi et tes sbires" [RTS]
Sepp Blatter: "Sarkozy a dit à Platini: tu dois voter pour le Qatar, toi et tes sbires" / L'actu en vidéo / 2 min. / le 23 mai 2018

Selon Sepp Blatter, cette intervention a provoqué des réactions en chaîne jusqu'au scandale qui a abouti à l’intervention de la justice américaine. La recommandation de Nicolas Sarkozy a aussi constitué le "début de mes emmerdes", constate celui qui a dirigé la Fédération internationale de football (FIFA) de 1998 à 2015. Et à ses yeux, les éventuels contrats financiers qui ont été signés par la suite ne concernent pas la FIFA.

>> "L’intervention de Sarkozy a été le début de mes emmerdes":

Sepp Blatter: "L’intervention de Sarkozy a été le début de mes emmerdes" [RTS]
Sepp Blatter: "L’intervention de Sarkozy a été le début de mes emmerdes" / L'actu en vidéo / 2 min. / le 23 mai 2018

Dans son livre, Sepp Blatter détaille les avantages que la France aurait trouvé a posteriori de par son soutien au Qatar. Il affirme qu'un "deal" a eu lieu, mais réfute l’idée qu’une Coupe du Monde puisse être formellement "achetée". Il reconnaît cependant le rôle de l’argent du Qatar dans le financement d’un événement de la Confédération africaine de football.

>> "Il y a eu un deal":

Sepp Blatter: "Il y a eu un deal" [RTS]
Sepp Blatter: "Il y a eu un deal" / L'actu en vidéo / 1 min. / le 23 mai 2018

Revenant sur quatre décennies de pouvoir au coeur du football mondial, Sepp Blatter revendique le développement économique et conteste l’idée d’un "système Blatter". Il admet cependant le poids que les "fonds de développement" ont eu dans la carrière du président Joao Havelange, qui a dirigé la FIFA entre 1974 et 1998, puis dans la sienne, appuyée par les pays bénéficiaires de ces aides. Et d'assurer avoir vu durant sa carrière "l'importance du développement du football pour l'Afrique".

>> "J'ai vu l'importance de développement du football pour l'Afrique":

Sepp Blatter: "J'ai vu l'importance de développement du football pour l'Afrique" [RTS]
Sepp Blatter: "J'ai vu l'importance de développement du football pour l'Afrique" / L'actu en vidéo / 2 min. / le 23 mai 2018

Concernant Michel Platini, président de l'Union des associations européennes de football (UEFA) de 2007 à 2015, Sepp Blatter affirme qu'il l'embrassera dès qu’il le reverra et dit regretter une "vraie amitié" qui les liait avant leur différend. Entre eux, il n'y pas eu de trahison, mais plutôt une mésentente, estime-t-il. Et d'affirmer qu'il le rencontrera peut-être en Russie lors de la prochaine Coupe du monde, car les deux hommes ont tous deux reçu des invitations pour s'y rendre.

>> "Platini? Qui doit pardonner à l’autre?"

Sepp Blatter: "Platini? Qui doit pardonner à l’autre?" [RTS]
Sepp Blatter: "Platini? Qui doit pardonner à l’autre?" / L'actu en vidéo / 1 min. / le 23 mai 2018

L'ancien chef de la FIFA raconte par ailleurs les tentatives de corruption "primitives" qui ont existé, comme "l’enveloppe d'argent qu'on lui a une fois glissée dans le manteau", mais il conteste les accusations de malhonnêteté. Il admet des "erreurs" et une mentalité "arrangeante" qui ont marqué sa carrière mais affirme avoir "la conscience tranquille" et ne pas être un "gangster".

>> "Je ne suis pas un gangster":

Sepp Blatter: "Je ne suis pas un gangster" [RTS]
Sepp Blatter: "Je ne suis pas un gangster" / L'actu en vidéo / 2 min. / le 23 mai 2018

Le livre de Sepp Blatter, "Ma Vérité", est publié aux éditions Héloïse d’Ormesson

"La famille FIFA, une scandaleuse histoire d'amour", à voir lundi 28 mai à 20h45 sur RTS Deux

Propos recueillis par Darius Rochebin

Adaptation web: Frédéric Boillat

Publié Modifié