Modifié

La "Grande marche du retour" agite à nouveau la bande de Gaza

Heurts et jets de pierres et de gaz lacrymogènes entre manifestants palestiniens et forces de l'ordre israéliennes dans la bande de Gaza. [[Adel Hana - AP/Keystone]]
Heurts et jets de pierres et de gaz lacrymogènes entre manifestants palestiniens et forces de l'ordre israéliennes dans la bande de Gaza. [[Adel Hana - AP/Keystone]]
Les Palestiniens ont manifesté pour le septième vendredi consécutif à la frontière entre Israël et la bande de Gaza. Un Palestinien a été tué et 170 autres blessés par des tirs de l'armée israélienne.

L'incident s'est produit alors que des Palestiniens se rassemblaient une nouvelle fois dans le cadre de la "Grande marche du retour".

Parmi les blessés, sept sont dans un état critique, dont un jeune de 16 ans atteint d'une balle au visage, ont rapporté des médecins palestiniens.

Vers la fin de la "Grande marche"

La manifestation de vendredi a eu lieu alors que l'ambassade américaine, transférée depuis Tel-Aviv, s'apprête à ouvrir à Jérusalem lundi.

Le mouvement devrait s'achever mardi prochain, jour anniversaire de la Nakba (la catastrophe) vécue par des centaines de milliers de Palestiniens déplacés lors du conflit autour de la création de l'Etat d'Israël en 1948.

Depuis le début du mouvement, il y a six semaines, 44 Palestiniens ont été tués par des soldats israéliens le long de la frontière Gaza-Israël.

agences/mcat

Publié Modifié

Près de 700 enfants blessés

Dans un rapport publié vendredi, l'ONG Save the Children écrit qu'au moins 250 enfants gazaouis ont été atteints par des tirs de balles réelles lors des manifestations, qui ont débuté le 30 mars. Au total, près de 700 enfants ont été blessés depuis le début des rassemblements.