Modifié le 09 mai 2018 à 14:15

"L'Iran a intérêt à montrer qu'il joue le jeu de la responsabilité internationale"

Marc Finaud.
Nucléaire iranien: interview de Marc Finaud, spécialiste des questions de prolifération nucléaire La Matinale / 7 min. / le 09 mai 2018
La décision du président américain Donald Trump de se retirer de l'accord sur le nucléaire iranien "n'a pas de conséquence immédiate" sur la sécurité mondiale, selon Marc Finaud, conseiller au Centre de politique de sécurité à Genève.

En se retirant de l'accord, Donald Trump veut rétablir toutes les sanctions contre Téhéran. L'Iran, qui dénonce une guerre psychologique et une décision illégale, souhaite rester dans l'accord sur le nucléaire. Il menace toutefois de reprendre son programme d'enrichissement d'uranium.

>> Lire le suivi: Les Européens font front contre le retrait américain de l'accord iranien

Cette décision va-t-elle rendre le monde moins sûr? "Le risque existe, potentiellement et à moyen terme, mais il n'y a pas de conséquence immédiate", estime Marc Finaud, conseiller au Centre de politique de sécurité (GCSP) à Genève, et spécialiste des questions de prolifération nucléaire, invité mercredi de La Matinale de la RTS.

"L'Iran a tout intérêt à montrer qu'il veut jouer le jeu de la responsabilité internationale, qu'il respecte les accords. Il va évidemment négocier avec les autres partenaires qui restent membres de cet accord", analyse l'expert. Mais selon lui, "rien ne dit que cette nouvelle négociation va déboucher et qu'au final, l'Iran acceptera de nouvelles contraintes".

"Risques d'escalade"

Il rappelle que "l'accord lui-même était très contraignant, avec un système de vérification sans précédent (...). Contrairement à ce que dit Donald Trump, l'accord avait tous les moyens d'empêcher l'Iran d'accéder à l'arme nucléaire".

En revanche, "si ces négociations n'aboutissent pas, alors là on entre dans une période de risque élevé, avec les risques d'escalade avec Israël à cause de la présence iranienne en Syrie, par exemple".

"Guerre commerciale" en vue

Comment analyser la décision radicale de Donald Trump? "Des raisons psychologiques et d'idéologie, la position de force, l'unilatéralisme, le refus de regarder les faits... et puis une série de raisons géostratégiques. L'alliance principale avec l'Arabie et Israël, et peut être des considérations économiques et commerciales... car derrière les sanctions, se profile une sorte de guerre commerciale avec les Européens, les Russes et les Chinois", analyse Marc Finaud.

>> Lire: Les Européens font front contre le retrait américain de l'accord iranien

Propos recueillis par Coralie Claude

Adaptation web: Jessica Vial

Publié le 09 mai 2018 à 08:56 - Modifié le 09 mai 2018 à 14:15