Modifié le 24 avril 2018 à 15:50

Des röstis au menu du sommet intercoréen pour séduire Kim Jong-un

La diplomatie des röstis au menu du sommet intercoréen.
La diplomatie des röstis au menu du sommet intercoréen. [Arnd Wiegmann - Reuters]
La Corée du Sud va mettre les petits plats dans les grands vendredi pour le sommet prévu avec son voisin du Nord. Des röstis seront notamment servis à Kim Jong-un en souvenir de ses années passées en Suisse.

La présidence sud-coréenne a confirmé mardi que des röstis seront servis lors du repas de bienvenue, accompagnés de filets de saint-pierre. Un double clin d'oeil à la fois aux études effectués par le leader nord-coréen Kim Jong-un en Suisse et à l'enfance du président sud-coréen Moon Jae-in dans le port de Busan.

Au menu figurera également le plat emblématique du Nord, le "naengmyeon", composé de nouilles de sarrasin froides servies dans un bouillon de viande. Le plat sera préparé pour l'occasion par le chef de l'Okryu Gwan, un restaurant nord-coréen réputé.

Seront également servis des fruits de mer, de la viande et du riz des villes natales de Moon Jae-in. Le tout sera arrosé d'un vin parfumé aux pétales d'azalée et une liqueur originaire du Nord, mais aujourd'hui fabriquée dans le Sud, le munbaeju, qui affiche un taux d'alcool de 40 degrés.

Spectaculaire détente

Ces agapes auront lieu dans la "Maison de la Paix", un édifice situé dans la partie sous contrôle sud-coréen de la Zone démilitarisée (DMZ) qui divise la péninsule. C'est également dans ce lieu qu'auront lieu les pourparlers très attendus entre les deux pays.

Après deux années de très fortes tensions en raison des programmes nucléaire et balistique de Pyongyang, la péninsule connaît depuis le début de l'année une spectaculaire détente.

Le sommet de vendredi en est une nouvelle illustration. Ce sera seulement la troisième rencontre entre dirigeants des deux pays depuis la guerre de 1950-53, après ceux de 2000 et 2007.

agences/boi

Publié le 24 avril 2018 à 15:45 - Modifié le 24 avril 2018 à 15:50