Modifié

Le nombre d'exécutions est en recul dans le monde, selon Amnesty

Une table d'exécution dans un pénitentiaire d'Oklahoma aux Etats-Unis. [Sue Ogrocki - Keystone]
Une table d'exécution dans un pénitentiaire d'Oklahoma aux Etats-Unis. [Sue Ogrocki - Keystone]
La peine de mort continue de reculer dans le monde, alors que la Guinée et la Mongolie s'ajoutent à la liste des pays qui l'ont abolie, selon le rapport annuel de l'ONG Amnesty International publié jeudi.

Au total, 993 exécutions ont été enregistrées dans 23 pays en 2017, soit un recul de 4% par rapport à 2016, et de 39% par rapport à 2015, une année record qui avait comptabilisé 1634 exécutions.

Ces statistiques excluent la Chine, pays qui exécute le plus mais garde le chiffre exact secret.

Chine, Iran et Arabie saoudite en tête

La Chine exceptée, l'Iran, l'Arabie saoudite, l'Irak et le Pakistan comptent à eux quatre 84% des exécutions signalées dans le monde, bien qu'une diminution de 31% au Pakistan et de 11% en Iran ait été constatée l'année dernière.

Dans son décompte, Amnesty identifie une baisse remarquable des mises à mort notamment en Biélorussie, où les exécutions ont été réduites de moitié. Parmi les améliorations, l'Egypte se démarque par un déclin de 20%.

Néanmoins, le nombre de condamnations a augmenté aux Etats-Unis, à 41 en 2017, contre 32 en 2016, le chiffre le plus bas enregistré dans le pays depuis 1973.

afp/kkub

Publié Modifié