Publié

Sergueï Skripal et sa fille ont peut-être été empoisonnés chez eux

Le domicile de Sergueï Skripal, à Salisbury, gardé par des policiers. [NEIL HALL - EPA]
Le domicile de Sergueï Skripal, à Salisbury, gardé par des policiers. [NEIL HALL - EPA]
L'ex-agent double russe Sergueï Skripal et sa fille, empoisonnés le 4 mars, ont eu le premier contact avec l'agent innervant à leur domicile en Grande-Bretagne, a indiqué mercredi la police britannique.

Les experts ont déterminé que la plus haute concentration de l'agent neurotoxique se trouvait sur la porte d'entrée de ce domicile", précise le communiqué.

"Des traces de l'agent innervant ont été trouvées dans d'autres lieux sur lesquels les enquêteurs ont travaillé ces dernières semaines, mais à des concentrations plus faibles que celle trouvée à son domicile", selon la police londonienne.

Les enquêteurs avaient déjà mis sous scellés un banc sur lequel les deux victimes avaient été retrouvées, un pub et un restaurant où ils s'étaient rendus, ainsi que la tombe de la femme de Sergueï Skripal.

500 témoins

L'enquête, qui implique quelque 250 spécialistes, pourrait prendre des mois.

Environ 500 témoins ont été identifiés et la police examine plus de 5000 heures de vidéosurveillance.

Sergueï Skripal et sa fille Ioulia sont toujours hospitalisés dans le coma. "Leur condition ne semble pas s'améliorer", selon le secrétaire d'Etat britannique aux Affaires étrangères Alan Duncan.

afp/pym

Publié