Modifié le 17 mars 2018 à 22:30

Face à Vladimir Poutine, sept candidats et un grand absent

Election Présidentielle russe, Poutine et les autres candidats
Election Présidentielle russe, Poutine et les autres candidats 19h30 / 3 min. / le 17 mars 2018
Vladimir Poutine est opposé à sept candidats lors de la présidentielle qui s'est ouverte dimanche en Russie, dont il ne fait aucun doute qu'il sortira gagnant dimanche. Son opposant le plus crédible, Alexeï Navalny, a été déclaré inéligible.

Les Russes ont commencé à voter dimanche matin en Extrême-Orient. A travers tout le pays, les bureaux de vote ouvrent dimanche à 08h00 locales, ce qui compte tenu du décalage horaire correspond à 20h00 samedi en Extrême-Orient russe (21h00 en Suisse).

Les sept concurrents au président sortant Vladimir Poutine, au pouvoir depuis 18 ans en Russie, feront de la figuration. Le mieux placé, Pavel Groudinine, communiste, est crédité dans les sondages de moins de 8% des voix.

>> Cliquez sur l'image ci-dessous pour en savoir plus sur chacun des candidats:

Alexei Navalny est celui qui, actuellement, semble être le seul capable de mobiliser des dizaines de milliers de personnes contre le pouvoir.

Mais le principal opposant à Vladimir Poutine, en pointe dans la lutte anti-corruption, a été interdit de se présenter à l'élection en raison d'une condamnation judiciaire qu'il dénonce comme montée de toutes pièces.

Il appelle au boycott de l'élection présidentielle.

>> Lire aussi: L'inéligibilité d'Alexeï Navalny confirmée par la Cour suprême russe

>> La participation est l'enjeu de cette élection

Elections russes: les précisions d’Isabelle Cornaz, depuis Moscou
19h30 - Publié le 17 mars 2018

ptur avec afp

Publié le 12 mars 2018 à 16:08 - Modifié le 17 mars 2018 à 22:30

Vladimir Poutine en route vers un quatrième mandat

Crédité de près de 70% dans les derniers sondages, Vladimir Poutine, loué pour avoir ramené la stabilité après les années 1990 --au prix selon ses détracteurs d'un net recul des libertés-- a peu de souci à se faire.

A 65 ans, il devrait remporter dimanche un quatrième mandat le portant au pouvoir jusqu'en 2024, près d'un quart de siècle après avoir été désigné successeur par Boris Eltsine.

De la péninsule du Kamtchatka à l'est jusqu'à l'enclave de Kaliningrad à l'ouest, les 107 millions d'électeurs de l'immense pays aux onze fuseaux horaires commenceront à voter à 08H00 locale. Les derniers bureaux fermeront dimanche à 18H00 GMT.