Modifié le 21 février 2018 à 18:33

La rive droite de la Seine à Paris devrait rouvrir à la circulation routière

La population profite des "Rives de Seine" lors de leur inauguration le 2 avril 2017, voies devenues piétonnes depuis le 21 octobre 2016.
La population profite des "Rives de Seine" lors de leur inauguration le 2 avril 2017, voies devenues piétonnes depuis le 21 octobre 2016. [FRANCOIS GUILLOT - afp]
La fermeture à la circulation automobile des voies sur berges sur la rive droite de la Seine à Paris, qui date de 2016, a été annulée mercredi par le tribunal administratif de la capitale française.

Cette piétonisation, qui a entraîné d'importants embouteillages dans la capitale, suscite depuis lors la colère des automobilistes et de l'opposition municipale.

La justice a estimé que l'étude d'impact préalable à cette décision comportait "des inexactitudes, des omissions et des insuffisances concernant les effets du projet sur la circulation automobile, les émissions de polluants atmosphériques et les nuisances sonores", peut-on lire dans un communiqué.

Plus de promenade publique

En conséquence, la juridiction administrative a annulé à la fois une délibération du 26 septembre 2016 du Conseil de Paris, qui avait alors déclaré l'intérêt général de l'opération d'aménagement des berges de la rive droite, et l'arrêté du 18 octobre 2016 créant une promenade publique.

La maire de Paris Anne Hidalgo a toutefois fait appel de cette décision.

>> Voir aussi: Les quais de la rive droite de la Seine rendus aux piétons à Paris

reuters/mh

Publié le 21 février 2018 à 16:43 - Modifié le 21 février 2018 à 18:33