Modifié le 19 février 2018

Une Suissesse entendue dans l'enquête sur Tariq Ramadan en France

L'islamologue suisse Tariq Ramadan est visé par deux plaintes pour viols en France.
L'islamologue suisse Tariq Ramadan est visé par deux plaintes pour viols en France. [Sia Kambou - AFP]
Des éléments concernant une Suissesse figurent au dossier des enquêteurs français dans l'affaire Tariq Ramadan, affirme ce week-end le Journal du dimanche. La femme se présente comme une ex-maîtresse du théologien.

L'instruction ouverte en France a permis de réunir ces éléments concernant une femme de nationalité suisse, explique le journal dominical français.

En 2009, la Suissesse aurait écrit à l'épouse de Tariq Ramadan, lui confiant qu'elle entretenait "une relation intime" avec son mari depuis "plusieurs années". A la suite de ce courrier, la question d'une plainte aurait été évoquée. Ce à quoi Tariq Ramadan aurait répondu en 2010: "Tu parles encore une fois de moi, tu continues de médire et salir sur le net ou dans tes milieux et c'est la foudre juridique qui s'abat sur toi. Dernier avertissement. Disparais et tais-toi."

La Suissesse a été entendue comme témoin dans le cadre de l'enquête préliminaire ouverte contre l'islamologue après la plainte pour viols de deux femmes en France, précise le Journal du dimanche.

Des messages d'une témoin sous X

D'autres messages figureraient dans le dossier des enquêteurs. Tariq Ramadan aurait envoyé en janvier 2017 des emails à une jeune femme qui affirme avoir entretenu une liaison avec le Genevois pendant six ans, écrivant "je vais te défoncer". La femme a obtenu le droit de témoigner sous X, évoquant des "pressions".

Pour rappel, la justice française a ordonné début février la détention provisoire du théologien, craignant une fuite à l'étranger ou d'éventuelles pressions sur les plaignantes ou d'autres femmes qui ont témoigné sous X lors de l'enquête préliminaire.

Ces nouveaux éléments sont révélés alors que Tariq Ramadan, qui souffre de sclérose en plaque, a été hospitalisé vendredi soir. Le Suisse conteste les accusations portées contre lui depuis le début de l'affaire.

>> Lire:  Tariq Ramadan, toujours inculpé en France pour viols, a été hospitalisé

tmun

>> Sujet traité dans le 19h30 sur RTSUn, samedi 17 février 2018

Publié le 18 février 2018 - Modifié le 19 février 2018

Accusée de collusion, l'essayiste Caroline Fourest porte plainte

L'essayiste française Caroline Fourest, soupçonnée par la défense de Tariq Ramadan de collusion avec les deux femmes l'accusant de viol, va porter plainte pour dénonciation calomnieuse via son avocat Patrick Klugman qui a fustigé dimanche des propos "complotistes".

"Lassée de lire n'importe quoi et d'endurer les calomnies de Monsieur Ramadan chaque fois qu'il est en difficulté et doit rendre compte de ses actes, j'ai chargé mon avocat, Me Patrick Klugman, de porter plainte pour dénonciation calomnieuse", a écrit samedi sur son blog Caroline Fourest.

La polémiste, qui combat depuis plusieurs années le théologien suisse en l'accusant de dissimuler le projet d'un islam politique, voire radical, est elle-même visée par une plainte pour subornation de témoins. Cette procédure a été lancée contre elle en novembre par la défense de Tariq Ramadan.