Modifié le 19 janvier 2018 à 23:08

Le pape appelle à protéger l'Amazonie devant les peuples autochtones

Le pape François rencontre des représentants des peuples autochtones amazoniens à Puerto Maldonado, au Pérou.
Le pape François rencontre des représentants des peuples autochtones amazoniens à Puerto Maldonado, au Pérou. [REUTERS]
Pour sa première visite en Amazonie, le pape François a lancé vendredi devant des milliers d'indigènes au Pérou un plaidoyer en défense du poumon vert de la planète.

"Probablement, les peuples autochtones amazoniens n'ont jamais été autant menacés sur leurs territoires", a estimé le pape François, déplorant "les blessures profondes que portent en eux l'Amazonie et ses peuples".

Arrivé dans la matinée à Puerto Maldonado, ville du sud-est du Pérou entourée de jungle, le pape argentin s'est rendu directement au Colisée, bâtiment où l'attendaient avec impatience plusieurs milliers d'indigènes péruviens, brésiliens et boliviens.

Accaparement des terres dénoncé

Il a été accueilli par des chants et des danses de différentes tribus, portant tenues traditionnelles, couronnes de plumes et colliers de dents d'animaux pour certains. Après avoir écouté les discours de plusieurs indigènes racontant les menaces pesant sur leurs terres, il a pris la parole.

Le pape a dénoncé les "pressions des grands intérêts économiques" et la politique de certains Etats qui "accaparent" la terre et "en font un moyen de négociation".

ats/rens

Publié le 19 janvier 2018 à 19:30 - Modifié le 19 janvier 2018 à 23:08