Modifié le 13 janvier 2018

Trois hôpitaux suisses condamnés pour utilisation de matériel défectueux

Une salle d'opération (photo prétexte).
Une salle d'opération (photo prétexte). [Gaëtan Bally - Keystone]
Swissmedic a amendé les hôpitaux universitaires de Zurich et Bâle ainsi que l'hôpital cantonal de St-Gall. Ces établissements n'ont pas annoncé du matériel souillé, dangereux pour les patients, en provenance du Pakistan.

En dépit de leurs obligations légales, ces hôpitaux n'ont pas informé Swissmedic à propos du matériel défectueux. Pour l'autorité de surveillance, ils ont gravement violé leur obligation de notification, a indiqué samedi Danièle Bersier, porte-parole de Swissmedic, confirmant une information de plusieurs médias.

Les produits concernés comprennent entre autres des canules utilisées pour des opérations du coeur sur des bébés et des canules d'aspiration. Elles étaient en partie rouillées, déformées, contenaient des copeaux de métal ou se cassaient. Les produits provenaient du Pakistan et étaient commercialisés par une entreprise basée dans le canton de Zoug.

En liquidation

Swissmedic a pris connaissance des abus et des noms des hôpitaux livrés suite à une perquisition dans la firme zougoise.

En juillet 2017, la sanction est tombée: 5000 francs d'amende. En cas de récidive, la facture peut grimper jusqu'à 50'000 francs.

ats/hend

Publié le 13 janvier 2018 - Modifié le 13 janvier 2018

Procédure contre la société zougoise

Swissmedic a également engagé une procédure contre l'entreprise zougoise. Selon les informations publiées sur le site de Moneyhouse, plateforme qui reprend des informations du registre du commerce, la société est en liquidation.