Modifié

Un dégel des relations en vue entre l'Allemagne et la Turquie

Les ministres des Affaires étrangères turc et allemand on affirmés leur volonté de reprendre le dialogue. [Swen Pförtner - Keystone]
Après la France, la Turquie tente de renouer le dialogue avec l'Allemagne / Forum / 6 min. / le 6 janvier 2018
Les chefs de la diplomatie turque et allemande ont affiché samedi leur volonté de reprendre un dialogue étroit mis à mal par une année de relations orageuses, au lendemain de la visite du président Erdogan à Paris.

Signe de cette volonté d'apaisement, Mevlüt Cavusoglu a fait le déplacement dans la ville de Goslar, où son homologue Sigmar Gabriel a sa circonscription, à 250 km à l'ouest de Berlin.

Ankara déploie ses efforts pour sortir de son isolement, consécutif à la répression qui a suivi le putsch manqué de 2016, et de renouer un dialogue très dégradé avec l'Union européenne.

Sujets de discorde

Les pommes de discordes sont particulièrement nombreuses entre la Turquie et l'Allemagne: Berlin s'est notamment ému de l'arrestation de plusieurs de ses ressortissants en Turquie, certains ayant la double nationalité.

Ankara accuse de son côté l'Allemagne d'indulgence envers les séparatistes kurdes et des putschistes présumés, et le président Erdogan est allé jusqu'à accuser la chancelière de "pratiques nazies".

Lors d'une conférence de presse commune, Sigmar Gabriel s'est dit "très heureux" que le dialogue entre Berlin et Ankara "revienne pas à pas sur une meilleure base".

afp/kkub

Publié Modifié