Modifié le 10 janvier 2018 à 08:13

La vente de cigarettes est désormais interdite dans la Cité du Vatican

Le Vatican a interdit la vente de cigarettes sur sont territoire.
RTSreligion - Entrée en vigueur de l’interdiction de la vente de cigarettes au Vatican RTSreligion / 2 min. / le 04 janvier 2018
Ne souhaitant plus contribuer à la vente de produits nuisant à la santé, le Vatican a depuis le 1er janvier un point commun avec le Bhoutan: ce sont les deux seuls Etats au monde où la vente de cigarettes est prohibée.

Ce geste symbolique de la part du pape François place le droit à la santé au-dessus des intérêts économiques. Selon le journaliste Emiliano Fittipaldi cité par le site cath.ch, la vente de tabac au Vatican rapportait chaque année 10 millions d’euros de bénéfices.

Pour les fumeurs italiens et étrangers, la perte est considérable. Le paquet de cigarettes au Vatican se vendait 25% moins cher qu’ailleurs en Italie, mais était réservé aux seuls porteurs d’une carte de légitimation spéciale donnant accès au supermarché hors-taxes sis dans l’enceinte de la Cité du Vatican.

Tabac répandu dans le clergé

S'il est interdit de fumer depuis 2002 dans les lieux publics et les lieux de travail de la Cité du pape, la cigarette en tant que telle n’est pas condamnée par l’Eglise catholique. Historiquement, le Vatican a toujours été assez ouvert au tabac et la fumée était largement répandue dans le clergé.

On raconte que Pie IX prisait volontiers du tabac et que Jean XXIII, comme Paul VI, fumait passablement. C’est d'ailleurs un cardinal, Prospero Santacroce, qui a importé le premier le tabac à Rome au XVIe siècle. Nonce apostolique à Lisbonne, il y avait rencontré le Français Jean Nicot qui l’avait initié au plaisir de ce qu’il appelait la "Nicotiane", qui a donné son nom à la nicotine.

Evelyne Oberson/lgr

Publié le 04 janvier 2018 à 11:58 - Modifié le 10 janvier 2018 à 08:13