Modifié le 20 décembre 2017 à 12:53

Les Saoudiens interceptent un "missile des Houthis" au-dessus de Ryad

Vue sur le quartier d'affaires de Ryad.
Vue sur le quartier d'affaires de Ryad. [Faisal Al Nasser - Reuters]
L'Arabie saoudite a indiqué mardi avoir intercepté un "missile balistique" des Houthis au-dessus de Ryad, les rebelles yéménites affirmant avoir tiré un missile sur le palais Yamama, résidence officielle du roi Salmane.

Des journalistes ont fait état d'une puissante explosion, peu avant l'annonce prévue du budget saoudien pour 2018, d'ordinaire faite par le roi depuis son palais.

La coalition arabe sous conduite saoudienne a dit que la défense anti-aérienne avait intercepté le missile au sud de la capitale, rapporte la chaîne Al Arabiya. Selon la télévision publique saoudienne, aucun dégât n'a été signalé dans l'immédiat.

Un précédent missile abattu début novembre

Le 4 novembre dernier, un précédent missile balistique tiré depuis le Yémen avait été abattu à proximité de l'aéroport du Roi-Khaled, près de Ryad. Son interception avait conduit l'Arabie saoudite à décréter un blocus des accès aériens, maritimes et terrestres vers le Yémen.

Depuis l'intervention en mars 2015 de la coalition sous commandement saoudien au Yémen, les miliciens Houthis ont tiré des dizaines de missiles en territoire saoudien.

agences/tmun

Publié le 19 décembre 2017 à 12:42 - Modifié le 20 décembre 2017 à 12:53

136 civils tués

Les raids aériens au Yémen de la coalition sous commandement saoudien ont tué au moins 136 civils et non combattants depuis le 6 décembre, a annoncé mardi le porte-parole du Conseil des droits de l'homme de l'Onu.

Parmi les récentes attaques documentées par l'Onu figure le bombardement d'une prison dans laquelle ont péri 45 détenus fidèles au président Abd-Rabbo Mansour Hadi, pourtant allié de l'Arabie saoudite.