Modifié le 18 décembre 2017 à 20:10

Le président Juan Orlando Hernandez officiellement réélu au Honduras

La candidature du président Juan Orlando Hernández était contestée dès le départ par l'opposition.
Le Honduras craint une flambée de violences après une présidentielle controversée Le 12h30 / 1 min. / le 18 décembre 2017
Le président sortant Juan Orlando Hernandez a été officiellement proclamé dimanche vainqueur de l'élection présidentielle controversée du 26 novembre au Honduras.

Il a vaincu son adversaire de centre-gauche, la vedette de télévision Salvador Nasralla, avec un écart de 1,53 point de pourcentage, selon le décompte officiel.

"Cela signifie que le président élu de la République du Honduras pour les quatre prochaines années est Juan Orlando Hernandez Alvarado", a déclaré le président du tribunal électoral, David Matamoros, dans une allocution télévisée.

Un appel à des manifestations

La tension est vive au Honduras depuis le scrutin du 26 novembre. De violentes manifestations ont amené les autorités à imposer un couvre-feu sur une partie du territoire. Le décompte initial des voix a été remis en cause par les deux principaux partis d'opposition et de nombreux diplomates.

L'ancien président Manuel Zelaya, qui soutenait Salvador Nasralla, a rapidement réagi sur Twitter pour affirmer que Juan Orlando Hernandez "n'est pas notre président". Il a appelé à des manifestations.

 reuters/cf

Publié le 18 décembre 2017 à 02:29 - Modifié le 18 décembre 2017 à 20:10