Modifié

L'Arabie saoudite combattra financièrement les djihadistes au Sahel

Au premier rang, les dirigeants italien, allemand et français avec face à eux, de dos, le président malien Ibrahim Boubacar Keita, le 13 décembre à Saint-Cloud, près de Paris. [PHILIPPE WOJAZER  - AFP]
Au premier rang, les dirigeants italien, allemand et français avec face à eux, de dos, le président malien Ibrahim Boubacar Keita, le 13 décembre à Saint-Cloud, près de Paris. [PHILIPPE WOJAZER - AFP]
L'Arabie saoudite va contribuer à hauteur de 100 millions de dollars et les Emirats arabes unis de 30 millions à la force commune G5 Sahel qui combat les groupes djihadistes au Mali et dans les pays alentour.

L'annonce a été faite par le président français Emmanuel Macron mercredi à l'occasion d'une réunion organisée près de Paris pour renforcer la mobilisation internationale autour du G5 Sahel, qui regroupe le Mali, le Niger, le Burkina Faso, le Tchad et la Mauritanie

Ces contributions s'ajoutent à celles, déjà annoncées, des partenaires réunis au sein de la "Coalition Sahel", l'UE et les Etats-Unis.

Montée en puissance

"Il nous faut gagner la guerre contre le terrorisme dans la zone sahélo-saharienne. Or elle bat son plein. Il y a des attaques chaque jour, il y a des Etats qui sont aujourd'hui menacés (...) Nous devons intensifier l'effort", a insisté Emmanuel Macron. L'objectif était de remporter des "victoires au premier semestre 2018".

Lancée en début d'année, l'initiative vise à former une force de 5000 hommes, composée de soldats des cinq pays impliqués, d'ici à la mi-2018, alors que les attaques de groupes djihadistes sont en augmentation.

agences/ta

Publié Modifié