Publié le 09 décembre 2017 à 08:36

Au Honduras, l'opposition appelle à l'annulation de la présidentielle

Le candidat soutenu par un coalition de gauche Salvador Nasralla, après avoir déposé son recours.
Le candidat soutenu par un coalition de gauche Salvador Nasralla, après avoir déposé son recours. [Jorge Cabrera - Reuters]
Les deux principaux partis d'opposition au Honduras ont réclamé vendredi l'annulation de l'élection présidentielle du 26 novembre. Les résultats de cette dernière n'ont toujours pas été officiellement proclamés.

Le candidat soutenu par une coalition de gauche, Salvador Nasralla, a déposé son recours juste avant l'heure limite de minuit. "Nous demandons que le résultat du vote présidentiel soit annulé en raison de la fraude scandaleuse que nous avons découverte", a-t-il déclaré.

D'après les autorités, après dépouillement de 99,96% des urnes, le président sortant, Juan Orlando Hernandez, de centre droit, a totalisé 42,98% des suffrages contre 41,39% pour Salvador Nasralla.

Cependant, les autorités se sont abstenues de déclarer un vainqueur, l'opposition exigeant le recomptage d'un près d'un tiers des voix.

Communauté internationale inquiète

Le Parti libéral de Luis Zelaya, donné troisième du scrutin, a lui aussi déposé un recours.

Il juge que les accusations de fraude électorale, les manifestations et l'inquiétude de la communauté internationale justifieraient cette annulation.

ats/kg

Publié le 09 décembre 2017 à 08:36