Publié le 05 décembre 2017 à 13:28

Des pilotes allemands refusent les "vols spéciaux" vers l'Afghanistan

L'aéroport de Francfort, le plus grand et plus important hub d'Allemagne
L'aéroport de Francfort, le plus grand et plus important hub d'Allemagne [DPA/A3471/_Boris Roessler]
Depuis le début de l'année plus de 220 vols au départ de l'Allemagne à destination de l'Afghanistan ont été annulés parce que les pilotes refusent d'être impliqués dans des expulsions de demandeurs d'asile déboutés.

La plupart des vols concernés, 140 environ, devaient partir de Francfort, le plus grand hub du pays, selon le site en anglais de la Deutsche Welle, le service international de diffusion de l'Allemagne.

Quarante autres étaient prévus au départ de Düsseldorf, où les expulsions controversées sont régulièrement accompagnées de manifestations sur le tarmac.

Les équipages ont déclaré qu'ils ne voulaient pas participer au renvoi des personnes concernées en Afghanistan, où la violence et la répression continuent de sévir dans certaines régions, après des années de guerre et d'occupation par les forces occidentales.

Programme d'aide au retour

Alors que l'Allemagne intensifie le rythme des expulsions, le nombre d'appels interjetés par des demandeurs d'asile déboutés augmente considérablement.

Afin de réduire leur nombre et d'accélérer les procédures, le gouvernement a lancé un programme d'aide au retour qui devrait débuter en février 2018. Les requérants déboutés qui acceptent de rentrer chez eux obtiendront une "prime" de 3'000 euros.

pym

Publié le 05 décembre 2017 à 13:28