Modifié le 09 décembre 2017 à 08:40

Donald Trump à la rescousse de Roy Moore, accusé de harcèlement

Roy Moore (centre) lors d'un meeting à Montgomery, en Alabama.
Roy Moore (centre) lors d'un meeting à Montgomery, en Alabama. [DR]
Selon plusieurs médias américains, Donald Trump a apporté mardi son soutien implicite au candidat au Sénat de l'Alabama, Roy Moore, en disant: "Nous n'avons pas besoin d'un démocrate libéral à ce poste".

Alors qu'il s'apprêtait à quitter la Maison Blanche pour se rendre en Floride, le président des Etats-Unis, qui parlait à des journalistes, a refusé de condamner Roy Moore, 70 ans, accusé d'inconduite sexuelle et de voies de fait par au moins huit femmes. Certaines disent qu'elles étaient adolescentes à l'époque des faits.

Donald Trump a répondu:"Moore le nie." Il n'avait jusqu'ici pas commenté directement le scrutin qui oppose Roy Moore au démocrate Doug Jones, disant que c'est aux citoyens de l'Alabama de décider si Roy Moore est apte à les représenter à Washington

La réforme fiscale s'invite dans le débat

Mais lundi, la conseillère de la Maison Blanche, Kellyanne Conway, avait déclaré qu'un vote pour Jones était un vote contre le plan de réforme fiscale de Trump.

Quant à l'équipe de campagne de Roy Moore, elle accuse les médias et l'establishment républicain et démocrate de conspirer ensemble pour envoyer "un démocrate libéral" au Sénat.

pym

Publié le 21 novembre 2017 à 23:42 - Modifié le 09 décembre 2017 à 08:40