Modifié le 17 novembre 2017

Se sentant "envahis par les réfugiés", des Allemands s'exilent en Hongrie

La politique ultra-restrictive du Premier ministre hongrois face aux réfugiés séduit des Allemands opposés à la politique d'ouverture d'Angela Merkel. Ils ne veulent plus vivre dans un pays qu'ils disent "envahi" par les réfugiés.

Depuis deux ans, le chef du gouvernement hongrois Viktor Orban, qui mène une politique anti-immigration, a verrouillé sa frontière par une double clôture électrifiée et a fait modifier la loi sur le droit d’asile. Conséquence: seules 300 personnes ont obtenu le statut de réfugié l'an dernier.

Cette politique est à l'inverse de celle menée en Allemagne par Angela Merkel, qui avait ouvert les portes du pays en 2015.

Et aujourd'hui certains Allemands, qui jugent que leur pays est envahi par les étrangers, s'exilent en Hongrie, "dernière région d'Europe sans migrants", comme l'a affirmé le Premier ministre hongrois Viktor Orban.

>> Ecouter le reportage de la correspondante de RTSinfo Florence Labruyère dans La Matinale:

Certains Allemands se sont établis au bord du lac Balaton, en Hongrie.
Tout un monde - Publié le 17 novembre 2017

oang

Publié le 17 novembre 2017 - Modifié le 17 novembre 2017