Modifié

Boom du 2e enfant après la fin de la politique de l'enfant unique en Chine

Une mère et son enfant dans la ville de  Yichang, dans la province d'Hubei en 2015. [Zhou jianping - Zhou jianping/AFP]
Une mère et son enfant dans la ville de Yichang, dans la province d'Hubei en 2015. [Zhou jianping - Zhou jianping/AFP]
La majorité des nouveau-nés chinois sont désormais le deuxième enfant de leur famille, a rapporté mardi la presse officielle. Il s'agit là de la conséquence de la fin de la politique de l'enfant unique.

De janvier à août, le pays le plus peuplé du monde a enregistré 11,6 millions de nouveau-nés, dont 52% sont des deuxièmes enfants, a indiqué l'agence Chine nouvelle, citant le directeur adjoint de la Commission nationale de la santé et du planning familial. Sur l'ensemble de l'année 2016, ce taux était de seulement 45%.

Face au vieillissement de sa population, la Chine a démantelé ces dernières années sa politique de l'enfant unique, mise en place à la fin des années 1970.

Forte hausse des naissances en 2016

Depuis 2013, les couples dont un des membres est enfant unique avaient le droit d'avoir un deuxième enfant. Cette possibilité a été offerte à l'ensemble des couples depuis le 1er janvier 2016.

L'année dernière avait déjà enregistré une forte hausse des naissances sur un an en Chine (+1,3 million), à 18,5 millions, soit le nombre le plus élevé depuis 2000, d'après les chiffres de la commission.

afp/ta

Publié Modifié

Investissements en conséquence

Pour faire face à l'afflux programmé de bébés, le gouvernement a fortement investi l'an passé dans la construction de maternités et d'hôpitaux pédiatriques, a indiqué l'agence.

D'ici 2020, le pays devrait compter 89'000 lits de maternité supplémentaires et 140'000 obstétriciens et sages-femmes de plus qu'actuellement, selon Chine nouvelle.