Modifié

Des marins britanniques positifs à la cocaïne dans un sous-marin nucléaire

La Grande-Bretagne possède quatre sous-marins nucléaires lanceurs de missiles balistiques. Ici le Vengeance. [EPA/ANDREW LINNETT / BRITISH MINISTRY OF DEFENCE DE&S ]
La Grande-Bretagne possède quatre sous-marins nucléaires lanceurs de missiles balistiques. Ici le Vengeance. [EPA/ANDREW LINNETT / BRITISH MINISTRY OF DEFENCE DE&S ]
Neuf marins travaillant à bord d'un sous-marin nucléaire ont été renvoyés de la Royal Navy britannique après avoir été testés positifs pour usage de drogue, a annoncé samedi un porte-parole, confirmant une information de la presse.

Des tests effectués sur le sous-marin nucléaire lanceur d'engins, le HMS Vigilant, ont révélé neuf résultats positifs, conduisant au renvoi des marins concernés.

Selon le Daily Mail, ils ont été testés positifs à la cocaïne. "Nous ne pouvons pas tolérer" cet usage de drogues par le personnel, a réagi le porte-parole de la Royal Navy. "Ceux qui ne sont pas à la hauteur de nos critères élevés s'exposent à être renvoyés."

"Relations inappropriées"

Le porte-parole a aussi confirmé qu'une enquête était menée sur d'autres membres du personnel du HMS Vigilant qui auraient eu des relations inappropriées, une affaire rapportée par les médias britanniques ces dernières semaines.

La Grande-Bretagne possède quatre sous-marins nucléaires Trident lanceurs de missiles balistiques - Vanguard, Victorious, Vigilant et Vengeance. Le HMS Vanguard a été le premier des quatre sous-marins de sa classe à effectuer un essai de missile Trident en 1994.

afp/pym

Publié Modifié