Modifié

A la veille d'un vote très attendu, l'Europe se déchire sur le glyphosate

Malgré les controverses, le glyphosate est l'herbicide le plus utilisé au monde. [Seth Perlman - AP Photo/Keystone]
Malgré les controverses, le glyphosate est l'herbicide le plus utilisé au monde. [Seth Perlman - AP Photo/Keystone]
Le Parlement européen s'est prononcé mardi en faveur d'une élimination progressive du glyphosate dans l'UE d'ici à la fin 2022. La Commission européenne, elle, souhaite renouveler son autorisation pour une période de cinq à sept ans.

A la veille d'un vote à Bruxelles sur le renouvellement de l'autorisation du glyphosate dans l'UE, la Commission européenne a revu à la baisse mardi sa proposition. Elle proposera une durée entre cinq et sept ans - contre dix ans jusqu'à présent - pour sa prochaine autorisation.

>> Lire aussi notre éclairage sur le glyphosate: Dangerosité, usage, alternatives: les principaux enjeux liés au glyphosate

Ce changement décidé par l'exécutif européen est intervenu quelques instants après le vote d'une résolution au Parlement européen en faveur d'une disparition progressive d'ici cinq ans de cet herbicide controversé, le plus utilisé au monde.

Ce texte - adopté par 365 voix contre 204 (et 111 abstentions) est un simple avis sans valeur contraignante. Il fait écho à la voix de 1,3 million de citoyens qui ont signé une pétition adressée à la Commission pour demander l'interdiction de la substance.

Cancérogène ou pas?

Le projet de la Commission "ne permet pas de garantir un niveau élevé de protection de la santé humaine et animale et de l'environnement", et "n'applique pas le principe de précaution", ont déploré les eurodéputés.

Depuis 2015, une controverse scientifique agite le débat sur le glyphosate: le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), un organe onusien, l'a classé "cancérogène probable", au contraire des agences européennes EFSA (sécurité des aliments) et l'ECHA (produits chimiques).

>> Notre éclairage: Cancérogène ou pas, le glyphosate? Pourquoi les experts se contredisent

Epilogue mercredi

La proposition de renouvellement de l'autorisation du glyphosate sera étudiée mercredi par un comité d'experts en charge du dossier, composé de représentants des Etats membres de l'UE. Leur décision est très attendue.

Plusieurs pays membres - la France, l'Italie et l'Autriche -, s'étaient opposés au premier projet de la Commission, Paris exprimant sa préférence pour une durée réduite. Il faut une majorité qualifiée - 55% des Etats membres et 65% de la population - pour accepter ou rejeter la proposition.

>> L'interview de Stéphane Foucart, auteur d'une enquête sur le glyphosate:

Couverture de "La fabrique du mensonge", de Stéphane Foucart. [Denoël, coll. Impacts]Denoël, coll. Impacts
Stéphane Foucart, journaliste au Monde et auteur d'une enquête sur le glyphosate / La Matinale / 6 min. / le 24 octobre 2017

afp/dk

Publié Modifié