Modifié le 09 octobre 2017 à 18:22

Al Gore: "Les Etats-Unis dépasseront les objectifs de l'accord de Paris"

Al Gore: "Les Etats-Unis dépasseront les objectifs de l'accord de Paris"
Al Gore: "Les Etats-Unis dépasseront les objectifs de l'accord de Paris" L'actu en vidéo / 1 min. / le 09 octobre 2017
L'ancien candidat à la Maison Blanche Al Gore a affirmé dimanche que, malgré le scepticisme de Donald Trump sur le climat et le retrait de l'accord de Paris, les Etats-Unis allaient dépasser les objectifs fixés par l'accord.

A Zurich en clôture du festival du film de Zurich, l'ancien vice-président des Etats-Unis, désormais protecteur de la nature, a présenté à son nouveau documentaire "An Inconvenient Sequel: Truth to Power", une suite à son documentaire sorti en 2006.

Interrogé ensuite sur le rôle joué par le président américain Donald Trump dans la politique climatique, Al Gore a répondu que les Etats-Unis ne sont pas Donald Trump: "Nous avons toujours la possibilité de changer quelque chose avec la politique. Sous l'ère de Donald Trump, cela signifie faire des progrès au niveau des gouvernements des Etats, des villes, mais aussi des entreprises privées et des ONG."

Le militant environnemental soutient aussi que les Etats-Unis vont de l'avant en matière de lutte contre le réchauffement climatique. Bien que Donald Trump a annoncé en juin son retrait de l'accord de Paris, "les Etats-Unis ne vont pas seulement atteindre les objectifs fixés par l'accord, mais ils vont les dépasser", avance-t-il.

>> Relire: Donald Trump retire les Etats-Unis de l'accord de Paris sur le climat

fme avec ats

Publié le 09 octobre 2017 à 18:11 - Modifié le 09 octobre 2017 à 18:22

La loi sur l'énergie propre d'Obama va être abrogée

Le chef de l'Agence de la protection de l'environnement américaine (EPA), Scott Pruitt, a annoncé lundi qu'il allait signer mardi une proposition d'abrogation de la loi sur l'énergie propre. Barack Obama en avait fait un élément central de la stratégie de lutte contre le réchauffement.

La loi sur l'énergie propre visait à favoriser les énergies renouvelables au détriment d'énergies fossiles plus polluantes, charbon en tête, dont Scott Pruitt et Donald Trump se sont érigés en défenseurs.

Le président américain avait signé en mars un décret abrogeant les mesures prises par son prédécesseur en faveur du climat, en promettant un renouveau de l'industrie du "charbon propre".