Modifié

Publicités sur Google financées par la Russie lors de l'élection américaine

Le moteur de recherche de Google, première régie publicitaire en ligne au monde. [Christian Beutler - Keystone]
Le moteur de recherche de Google, première régie publicitaire en ligne au monde. [Christian Beutler - Keystone]
Une enquête de Google montre que des entités russes ont dépensé des dizaines de milliers de dollars en publicités sur ses plateformes durant la campagne présidentielle américaine, affirme lundi le Washington Post.

Après Facebook et Twitter, Google aurait aussi été utilisé pour interférer dans la campagne présidentielle américaine de 2016. Selon le Washington Post, moins de 100'000 dollars de dépenses publicitaires sur Gmail, Youtube et le moteur de recherche ont pour l'instant été liés à des acteurs russes.

Il ne s'agirait pas de la même entité affiliée au Kremlin qui a acheté des annonces sur Facebook, ce qui serait le signe d'une vaste campagne de désinformation en ligne, poursuit le journal.

Google, première régie publicitaire en ligne au monde, a toutefois minimisé la possibilité d'une influence russe sur ses plateformes.

Enquête

Tant Twitter que Facebook ont récemment ​​déclaré que la Russie avait acheté des publicités sur leurs réseaux durant la campagne.

De son côté, le Congrès américain a lancé des enquêtes sur une éventuelle ingérence russe. Moscou a pour sa part nié à plusieurs reprises avoir tenté d'influencer le processus électoral américain.

vtom avec reuters

Publié Modifié