Modifié le 06 octobre 2017

Les personnes interpellées après les meurtres de Marseille sont relâchées

Des fleurs déposées devant la gare Saint-Charles de Marseille, en mémoire des victimes.
Des fleurs déposées devant la gare Saint-Charles de Marseille, en mémoire des victimes. [SEBASTIEN NOGIER - Keystone]
Les cinq personnes entendues depuis mardi dans le cadre de l'enquête sur le double assassinat de la gare Saint-Charles de Marseille ont été remises en liberté vendredi, a-t-on appris de source judiciaire.

"En l'absence d'éléments incriminants à ce stade, les cinq gardes à vue ont été levées", indique-t-on.

Interpellées deux jours après les meurtres

Ces personnes avaient été interpellées deux jours après le meurtre de deux jeunes femmes, cousines, à Marseille par un ressortissant tunisien connu des services de police sous sept identités différentes.

L'agresseur avait été tué par des militaires de Sentinelle.

reuters/jc

Publié le 06 octobre 2017 - Modifié le 06 octobre 2017

Bonbonnes de gaz découvertes à Paris: trois inculpations

Trois personnes vont être présentées à un juge en vue de leur inculpation dans l'enquête ouverte après la découverte de bonbonnes de gaz et d'un dispositif de mise à feu à Paris, a annoncé vendredi le procureur François Molins. Trois autres ont été relâchées.

Quatre bonbonnes de gaz, un dispositif de mise à feu à distance et des traces d’essence avaient été découverts dans la nuit de vendredi à samedi dernier au 31 rue Chanez, près de la porte d’Auteuil.