Modifié

Les Etats-Unis rappellent plus de la moitié de leurs diplomates à Cuba

L'ambassade américaine à La Havane, Cuba, le 19 juin 2017. [Alexandre Meneghini - Reuters]
L'ambassade américaine à La Havane, Cuba, le 19 juin 2017. [Alexandre Meneghini - Reuters]
Washington a rappelé vendredi "plus de la moitié" de ses diplomates à La Havane à la suite d'"attaques" ciblant la santé du personnel de son ambassade, a annoncé un haut responsable du département d'Etat américain vendredi.

L'octroi de visas de routine à Cuba est également "suspendu pour une durée indéterminée" et le département d'Etat va appeler les ressortissants américains à éviter de se rendre sur l'île, selon ce responsable.

Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson a plus tard précisé que les relations entre les deux pays étaient maintenues et que ce retrait visait à "minimiser le nombre de diplomates exposés" à d'éventuelles nouvelles "attaques", qui ont jusqu'ici touché 21 employés de l'ambassade.

"Lésions importantes"

Le département d'Etat parlait jusque-là d'"incidents", et évoque désormais des "attaques précises" ciblant ses diplomates, y compris dans des hôtels de La Havane. La dernière signalée remonte au mois d'août.

"Ces employés ont subi des lésions importantes en raison de ces attaques", notamment des pertes d'audition, des problèmes d'équilibre et de sommeil, des maux de tête, a souligné le responsable.

L'enquête pour identifier la cause et les auteurs de ces "attaques" se poursuit.

afp/ptur

Publié Modifié

Colère du gouvernement cubain

"Nous estimons que la décision annoncée aujourd'hui par le gouvernement des Etats-unis, via le Département d'Etat, est précipitée et va nuire aux relations bilatérales", a commenté Josefina Vidal, responsable des relations avec les Etats-Unis au ministère des Affaires étrangères, citée par le journal télévisé local.