Modifié le 26 septembre 2017 à 21:15

Emmanuel Macron veut renforcer l'Europe de la défense

Emmanuel Macron dévoile ses ambitions pour l'Europe
Emmanuel Macron dévoile ses ambitions pour l'Europe 19h30 / 1 min. / le 26 septembre 2017
Le président français Emmanuel Macron a proposé mardi de renforcer l'Europe de la défense. Il veut créer une "force commune d'intervention" européenne, un budget de défense commun et une "doctrine commune" pour agir.

Le président français a fait ces propositions lors de son discours sur la "refondation d'une Europe souveraine, unie et démocratique", à la Sorbonne à Paris. Il y a exposé sa vision de la construction européenne à un horizon de dix ans.

"En matière de défense, notre objectif doit être la capacité d'action autonome de l'Europe, en complément de l'OTAN", a déclaré Emmanuel Macron. "Ce qui manque le plus à l'Europe aujourd'hui, à cette Europe de la défense, c'est une culture stratégique commune."

Coopération et renseignement renforcés

Le chef de l'Etat a également dit souhaiter que le Fonds européen de défense" et "la coopération structurée permanente", deux idées approuvées en juin dernier par les chefs d'Etat et de gouvernement européens, voient bien le jour.

En matière de lutte contre le terrorisme, il s'est prononcé pour la création d'une académie du renseignement "pour renforcer les liens entre nos pays par des actions de formation et d'échange" mais aussi d'un "parquet européen contre la criminalité organisée et le terrorisme".

"Face à l'internationale du terrorisme, l'Europe de la sécurité doit être notre bouclier", a-t-il insisté. Dans un registre proche, l'Europe doit aussi, selon Emmanuel Macron, mettre en place une "force européenne de protection civile qui mettra en commun nos moyens de secours et d'intervention qui permettra ainsi de répondre aux catastrophes de moins en moins naturelles".

>> Sujet traité dans les bulletins horaires sur RTS La Première.

ats/ebz

Publié le 26 septembre 2017 à 17:12 - Modifié le 26 septembre 2017 à 21:15

Plaidoyer pour une taxe carbone aux frontières européennes

L'Europe doit être "à l'avant-garde" de la transition écologique et pour cela il convient de créer une taxe carbone à ses frontières, a déclaré mardi Emmanuel Macron.

"Il nous faut une taxe aux frontières de l’Europe sur le carbone, c’est indispensable", a déclaré le président français lors d'un discours sur la refondation de l'Europe à la Sorbonne.

L'Europe doit aussi aider les investissements qui favorisent la transition écologique, notamment en donnant un prix "juste" au carbone, "un vrai prix unique" et "significatif". "L'Europe a besoin de ce marché unifié pour mettre en place ce modèle", a-t-il ajouté.