Modifié le 24 septembre 2017 à 22:27

Emmanuel Macron enregistre un premier revers électoral au Sénat français

Le président français Emmanuel Macron.
Le président français Emmanuel Macron. [Ludovic Marin - AFP]
Le président français Emmanuel Macron a essuyé son premier revers électoral dimanche à l'occasion du renouvellement partiel de la chambre haute du Parlement où la droite a conforté sa majorité.

Selon des résultats provisoires dimanche soir, le parti Les Républicains (droite), avec 142 sénateurs sortants, était en route pour renforcer sa présence au Sénat, alors que le parti présidentiel, La République en marche (LREM), qui comptait 29 sièges, ne tablait plus que sur "20 à 30" sénateurs.

Le Parti socialiste, en pleine déconfiture à la présidentielle et aux législatives, résistait plutôt mieux que prévu.

Des ambitions revues à la baisse

Ce revers électoral pour le parti d'Emmanuel Macron n'empêchera pas le président de gouverner. Mais il pourrait compliquer l'adoption de certaines des réformes qu'il a promises pour "moderniser" la France.

Sur l'euphorie de sa large victoire aux législatives en juin, LREM rêvait à un moment d'une percée dans l'autre chambre pour conclure en beauté une année électorale marathon.

Mais avant-même le scrutin, il avait dû réviser à la baisse ses ambitions, avec la chute de popularité d'Emmanuel Macron.

Publié le 24 septembre 2017 à 20:17 - Modifié le 24 septembre 2017 à 22:27