Modifié

De Lavrov à Zarif, on rend hommage au travail de Didier Burkhalter

Les bons voeux de Sergueï Lavrov à Didier Burkhalter [RTS]
Les bons voeux de Sergueï Lavrov à Didier Burkhalter / L'actu en vidéo / 2 min. / le 19 septembre 2017
Pour sa dernière visite à l'ONU en tant que conseiller fédéral, Didier Burkhalter a multiplié les rencontres diplomatiques. Le Neuchâtelois a reçu les bons voeux de ses homologues russe Sergeï Lavrov et iranien Mohammad Javad Zarif.

Avant de revenir en Suisse pour assister à l'élection de son successeur au Conseil fédéral mercredi, Didier Burkhalter a désiré rencontrer un maximum de représentants politiques du monde entier, lors de sa dernière Assemblée générale de l’ONU à New York.

"Sans laisser place à l'émotion", a-t-il déclaré sur la RTS, car il n'avait pas le temps pour cela au vu de son agenda chargé.

Cette sorte de tournée d'adieux a notamment été marquée par une rencontre en tête-à-tête avec le ministre russe des Affaires étrangères Sergeï Lavrov, dans une ambiance très cordiale.

"Des kilomètres de SMS avec Sergeï Lavrov"

"Quoi que Didier souhaite pour lui-même, je le soutiendrai totalement, car ce qui compte, ce n'est pas ce que nous voulons pour les autres, c'est ce que chacun veut pour lui-même", a déclaré Sergeï Lavrov, toujours au micro de la RTS.

Quant à Didier Burkhalter, il a souligné les bons liens qu'il a entretenus avec son homologue russe durant ces années au gouvernement, notamment lors de l'année de présidence de l'OSCE. "Cette relation s'est consolidée peu à peu et elle est maintenant très solide", a-t-il ajouté, parlant de "kilomètres de SMS" échangés avec son homologue.

Le Neuchâtelois a aussi évoqué le rôle spécial et "reconnu" de la Suisse auprès de la Russie: "Nous avons une relation très directe, on se parle très franchement, y compris quand on n'est pas du tout d'accord."

"Un collègue très fiable"

Pour cette dernière journée à l'ONU, Didier Burkhalter a aussi fait ses adieux au ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif. Celui-ci n'a d'ailleurs pas tari d'éloges: "Il a été un collègue très fiable. J’ai eu beaucoup de plaisir à travailler avec lui. Je lui souhaite le meilleur dans ses prochaines activités."

Comme le démontre aussi les photos publiées sur le compte Twitter de la représentation suisse à l'ONU, le chef du DFAE a au final enchaîné les rencontres à New York.

Philippe Revaz/Frédéric Boillat

Publié Modifié