Modifié le 15 septembre 2017

Le bilan d'une double attaque à la bombe dépasse 80 morts en Irak

Des forces de sécurité irakiennes inspectent le lieu d'une des attaques à la bombe à un checkpoint près de Nassiriya.
Des forces de sécurité irakiennes inspectent le lieu d'une des attaques à la bombe à un checkpoint près de Nassiriya. [Essam Al-Sudani - REUTERS]
Au moins 84 personnes ont été tuées jeudi dans une double attaque revendiquée par le groupe Etat islamique (EI) près de Nassiriya, dans le sud de l'Irak, selon un nouveau bilan communiqué vendredi.

Le bilan qui n'a cessé de grimper au fil des heures atteignait 84 morts, dont sept Iraniens, et une centaine de blessés après cette attaque qui a eu lieu près de la ville de Nassiriya, à 300 km au sud de Bagdad.

La première attaque a eu lieu près d'un restaurant sur une autoroute à la sortie de Nassiriya. La seconde, à la voiture piégée, a visé un point de contrôle de la sécurité sur cette même autoroute, empruntée par des pèlerins et visiteurs venus de l'Iran voisin, en route vers les villes saintes irakiennes de Najaf et Kerbala, plus au nord.

Attaque revendiquée par le groupe Etat islamique

La double attaque a été revendiquée par le groupe Etat islamique (EI) dans un communiqué diffusé par son organe de propagande Amaq. Selon les forces de sécurité, elle aurait été menée par des hommes déguisés en membres des unités paramilitaires du Hachd al-Chaabi.

Des attaques revendiquées ou attribuées à l'EI ensanglantent l'Irak quasi quotidiennement.

afp/ebz

Publié le 15 septembre 2017 - Modifié le 15 septembre 2017

La ville de Nassiriya