Modifié le 08 septembre 2017 à 22:35

Plus d'un million de Cubains évacués avant le passage de l'ouragan Irma

Les premières pluies et rafales d'Irma arrivent sur l'est de Cuba
Les premières pluies et rafales d'Irma arrivent sur l'est de Cuba L'actu en vidéo / 1 min. / le 08 septembre 2017
L'ouragan Irma, rétrogradé en catégorie 4, a projeté vendredi ses rafales sur l'est et le centre de Cuba, où plus d'un million de personnes ont été contraintes de quitter préventivement leur domicile, selon les autorités.

Jusqu'à présent, les rafales sur les côtes de l'est de Cuba n'ont pas dépassé les 95 km/h, mais de fortes averses ont été constatées sur la côte nord. Des inondations côtières ont affecté les terres bordant l'extrême-est du pays, dans les provinces de Holguin et Guantanamo.

Les autorités prévoient une intensification des vents et averses à mesure que l'ouragan se rapproche du centre de l'île et des provinces de Camagüey et Villa Clara, qu'Irma devrait balayer dans les prochaines heures.

Au total, depuis mercredi, plus d'un million de personnes ont été évacuées ou "auto-évacuées" chez des proches ou dans des abris installés par les autorités, selon un décompte actualisé à partir de données éparses de la Défense civile.

Après Cuba, direction la Floride

Après avoir frôlé la côte nord de Cuba dans la nuit de vendredi à samedi, Irma doit remonter vers la Floride et la côte sud-est des Etats-Unis, selon des prévisions du Centre national des ouragans (NHC) américain.

Des ordres d'évacuations obligatoires ont été émis en Floride et en Géorgie, concernant près d'un million de personnes. Le gouverneur de Floride Rick Scott a ordonné la fermeture de tous les établissements scolaires pour qu'ils puissent servir d'abris.

"L'ouragan Irma a des proportions épiques, peut-être le plus gros que nous ayons jamais vu. (...) Dégagez de sa route, si possible. Le gouvernement fédéral est prêt", a tweeté Donald Trump.

Au moins 18 morts dans les Caraïbes

L'ouragan Irma a été rétrogradé d'un cran vendredi en catégorie 4 sur une échelle de cinq, avec des vents soufflant encore à 240 km/h. Ses violentes rafales et ses pluies torrentielles ont tué au moins 18 personnes dans les Caraïbes.

>> Suivre Irma en temps réel avec EarthWindMap:

Au moins deux personnes ont été tuées à Porto Rico, quatre dans les Iles Vierges américaines et neuf à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, qui comptent également sept disparus et 112 blessés. Deux personnes sont mortes dans la partie néerlandaise de Saint-Martin et une à Barbuda. Les autorités des Iles Vierges britanniques ont fait état de "morts".

>> Les dégâts aux Antilles en images:

Les Caraïbes avant et après l'ouragan Irma
L'actu en vidéo - Publié le 08 septembre 2017

Les efforts pour acheminer des secours et lutter contre les pillages étaient cependant compliqués par l'arrivée imminente d'un nouveau cyclone, José, qui s'est renforcé en catégorie 4 avec des vents de 240 km/h.

>> Les explications de Delphine Gianora sur la puissance d'Irma:

Puissance d'Irma: les explications de Delphine Gianora
19h30 - Publié le 08 septembre 2017

agences/tmun

Publié le 08 septembre 2017 à 21:51 - Modifié le 08 septembre 2017 à 22:35

"Le pire est devant nous", avertit Nicolas Hulot

"Le pire est devant nous", a averti vendredi le ministre français de la Transition écologique, évoquant l'ouragan Irma et les conséquences du changement climatique dans une interview sur France 2.

La "multiplication et l'intensification des extrêmes climatiques" va poser des problèmes "sur les îles océaniennes de basse altitude" dans le Pacifique et "ce qui est l'exception dans beaucoup de domaines, y compris chez nous la canicule, va devenir parfois la norme", a souligné Nicolas Hulot.

L'ouragan Katia menace les côtes du Mexique

Au Mexique, l'ouragan Katia menace la côte orientale du pays, qu'il devrait atteindre samedi matin heure locale, rapporte le Centre national américain des ouragans (NHC).

Classé en catégorie 2 sur l'échelle Saffir-Simpson qui en compte cinq, cet ouragan est le troisième à être apparu dans l'Atlantique, après Irma et José. Le NHC estime qu'il pourrait gagner en puissance avant d'atteindre la côte de l'Etat de Veracruz.