Modifié

L'ouragan Irma en route vers la Floride après 14 morts dans les Caraïbes

Saint-Martin s'organise après le passage dévastateur d'Irma [RTS]
Saint-Martin s'organise après le passage dévastateur d'Irma / 19h30 / 2 min. / le 8 septembre 2017
L'ouragan Irma, rétrogradé vendredi en catégorie 4, se déchaînait dans les Caraïbes. Ses vents furieux et ses pluies torrentielles ont tué une quinzaine de personnes et faisaient trembler Cuba et la Floride.

Ce cyclone, classé jusqu'alors en catégorie 5, au plus haut de l'échelle, reste extrêmement dangereux, accompagné de vents soutenus de 250 km/h, a indiqué à 09H00 GMT le Centre national des ouragans (NHC) américain.

Vendredi, l'oeil du cyclone qui se dirigeait vers l'ouest se trouvait au sud de l'archipel des Bahamas, à moins de 150 km au nord-est de Cuba.

Cuba était en alerte maximale alors que 10'000 touristes ont reçu l'ordre de quitter leurs hôtels ou résidences sur les côtes les plus exposées. Irma devrait ensuite remonter vers la côte sud-est des Etats-Unis, frappant d'abord la Floride puis la Géorgie et la Caroline du Sud.

>> Les dégâts aux Antilles en images:

Les Caraïbes avant et après l'ouragan Irma [RTS]
Les Caraïbes avant et après l'ouragan Irma / L'actu en vidéo / 31 sec. / le 8 septembre 2017

Des ordres d'évacuations obligatoires ont déjà été émis pour les zones côtières de Floride et en Géorgie, concernant près d'un million de personnes, la plus importante évacuation depuis 2005.

Spectacle de désolation

Au moins deux personnes ont été tuées à Porto Rico, quatre dans les îles Vierges américaines, onze sur l'île franco-néerlandaise de Saint-Martin (dont 9 du côté français et 2 côté néerlandais) et une à Barbuda.

A Porto Rico, plus de la moitié des 3 millions d'habitants se trouvait sans électricité et des refuges ont été ouverts pouvant accueillir jusqu'à 62'000 personnes.

A Haïti, Irma a provoqué une forte montée des eaux dans le nord-est et de forts vents ont emporté les toitures des maisons.

La République dominicaine a été balayée jeudi soir par des vents de 285 km/h et de fortes pluies, poussant à évacuer près de 20'000 personnes. Plus d'une centaine de maisons ont été détruites.

>> Voir Irma en temps réel, selon EarthWindMap:

Scènes de pillages

A Saint-Martin, tout a "été soufflé" comme "par une bombe atomique", a témoigné une habitante de cette île connue pour ses plages paradisiaques où plus de 60% des maisons sont désormais inhabitables.

Sur cette île franco-néerlandaise, les pillages constituent un problème "grave" et les militaires tentent d'imposer un retour à l'ordre, a affirmé vendredi le Premier ministre néerlandais Mark Rutte.

A Saint-Barthélemy, très prisée de la jet set, les dégâts sont également considérables et le Premier ministre français Edouard Philippe a fait état d'une cinquantaine de blessés. L'île de Barbuda (1600 habitants), frappée la première par l'ouragan est "totalement dévastée" selon le Premier ministre d'Antigua-et-Barbuda. Et l'île britannique d'Anguilla a été elle aussi entièrement rasée.

Quelque 1,2 million de personnes ont déjà été affectées par l'ouragan, un nombre qui pourrait grimper à 26 millions, selon la Croix-Rouge.

afp/fme

Publié Modifié

L'ouragan José se renforce

Deux nouveaux ouragans se sont formés mercredi dans l'Atlantique. Dans le golfe du Mexique, Katia, de catégorie 1, se dirige vers le Mexique.

L'ouragan José, désormais en catégorie 4 avec des vents de 240 km/h se situait vendredi à 700 km à l'est des Petites Antilles, et pourrait atteindre, outre les Caraïbes, le territoire américain. C'est désormais un ouragan "extrêmement dangereux", a prévenu le Centre américain des ouragans (NHC).

Irma a généré des vents à 295 km/h pendant plus de 33 heures, battant le record du super typhon Haiyan, qui en 2013 aux Philippines avait produit les mêmes vents pendant 24 heures.

"Une intensité d'une telle longévité, c'est du jamais vu dans le monde depuis le début de l'ère satellitaire", il y a une cinquantaine d'années, a souligné Météo-France.

Les vols vers et de la Floride annulés

Vendredi, samedi ainsi que dimanche, les vols Swiss entre Zurich et Miami seront annulés, a indiqué jeudi soir la compagnie aérienne au quotidien alémanique Blick.

Les vols de lundi sont pour l'heure assurés, une décision définitive devant cependant être prise dimanche en fonction de la situation météorologique.

Edelweiss annule également ses vols prévus dimanche à destination et au départ de Tampa, dans l'Etat américain de la Floride. En revanche, les liaisons vers les îles des Caraïbes sont pour l'heure maintenues selon les horaires en vigueur.