Modifié le 08 septembre 2017

En Colombie, le pape François appelle à "fuir toute tentation de vengeance"

Le pape lors de son discours sur la place d'Armes du palais présidentiel de Bogota.
Le pape lors de son discours sur la place d'Armes du palais présidentiel de Bogota. [Jaime Saldarriaga - Reuters]
Le pape François a appelé jeudi la Colombie à "fuir toute tentation de vengeance" et à chercher la paix "sans répit", lors du premier discours de sa visite dans ce pays en voie de pacification après plus d'un demi-siècle de guerre.

"La recherche de la paix est un travail toujours inachevé, une tâche sans répit et qui exige l'engagement de tous", a déclaré le pape à Bogota, devant les autorités politiques et religieuses.

Dans ce discours prononcé devant 700 personnes, François, arrivé la veille pour une visite de cinq jours, a encouragé les Colombiens à s'efforcer de "fuir toute tentation de vengeance et de recherche d'intérêts uniquement particuliers et à court terme".

Soutien à l'accord de paix

Le pape soutient le processus de paix engagé par le président colombien Juan Manuel Santos, qui a signé en novembre un accord de paix historique avec la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), aujourd'hui reconvertie en parti politique.

Par ailleurs, le premier cessez-le-feu bilatéral jamais conclu avec l'Armée de libération nationale (ELN), dernière rébellion active en pourparlers depuis février, a été conclu lundi, deux jours avant l'arrivée du pape.

>> Lire: Après les Farc, la Colombie signe un cessez-le-feu avec sa dernière guérilla

afp/kg

Publié le 07 septembre 2017 - Modifié le 08 septembre 2017