Publié le 02 septembre 2017 à 15:36

Berlin rejette la demande d'Ankara de geler les avoirs de Fethullah Gülen

L'autorité de régulation financière allemande, la BaFin, a refusé de sanctionner le mouvement ou les partisans de Fethullah Gülen.
L'autorité de régulation financière allemande, la BaFin, a refusé de sanctionner le mouvement ou les partisans de Fethullah Gülen. [Reuters]
L'Allemagne a officiellement rejeté la demande de la Turquie de procéder à un gel des avoirs du prédicateur turc en exil Fethullah Gülen, accusé par Ankara d'être l'instigateur du coup d'Etat manqué de juillet 2016.

Ce rejet, dont le magazine allemand Der Spiegel se fait l'écho dans son édition de samedi, devrait empoisonner un peu plus les relations devenues exécrables entre Berlin et Ankara depuis plusieurs mois.

Der Spiegel précise que le gouvernement turc a adressé fin avril une demande au ministère allemand des Affaires étrangères pour que soient gelés les avoirs des organisations et de leurs membres appartenant au "réseau" Gülen. Une liste de 80 noms accompagnait la requête.

Nombreuses demandes d'extradition

Le gouvernement allemand a officiellement rejeté la demande fin juin, précise le journal sans citer de source, expliquant qu'il n'existait pas de motif légitime pour que l'autorité de régulation financière allemande, la BaFin, sanctionne le mouvement ou les partisans de Gülen.

Le journal ajoute que les autorités turques ont adressé 53 demandes d'extradition à l'Allemagne depuis le début de l'année soit plus que le nombre total pour 2016.

reuters/kkub

Publié le 02 septembre 2017 à 15:36

Deux nouveaux Allemands arrêtés en Turquie

L'Allemagne a par ailleurs dénoncé vendredi l'arrestation pour des "raisons politiques" de deux de ses ressortissants en Turquie, ce qui porte à douze le nombre d'Allemands que Berlin considère comme des détenus politiques dans ce pays.