Modifié

La Corée du Nord effectue un tir de missile au-dessus du Japon

Pyongyang a tiré un missile au-dessus du Japon [RTS]
La Corée du Nord a tiré un missile au-dessus du Japon / 12h45 / 1 min. / le 29 août 2017
La Corée du Nord a mené mardi un tir de missile balistique qui a survolé le Japon pour s'abîmer dans le Pacifique. Il s'agit d'un pas supplémentaire dans l'escalade des tensions autour des ambitions militaires de Pyongyang.

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a parlé d'une "menace grave et sans précédent". Le Conseil de sécurité de l'ONU se réunira en urgence mardi après-midi à la demande de Washington et Tokyo.

La dernière fois qu'un engin nord-coréen avait survolé le Japon remonte à 2009. Un tir de satellite, assurait Pyongyang. D'après Washington, Séoul et Tokyo cependant, il s'agissait d'un test clandestin de missile intercontinental balistique (ICBM).

"Tir inacceptable"

Shinzo Abe a dénoncé un "tir inacceptable" qui "nuit considérablement à la paix et la sécurité de la région", précisant que Tokyo avait protesté auprès de Pyongyang.

Le Premier ministre a ajouté s'être entretenu avec le président américain Donald Trump pendant 40 minutes au téléphone. Les deux alliés ont convenus, a-t-il affirmé, "d'augmenter la pression sur la Corée du Nord".

La réaction de Shinzo Abe en vidéo:

Shinzo Abe: "Une menane sans précédent pour le Japon" [RTS]
Shinzo Abe: "Une menace sans précédent pour le Japon" / L'actu en vidéo / 1 min. / le 29 août 2017

Le Nord s'est vu infliger début août une septième volée de sanctions, visant à la priver d'un tiers de ses recettes d'exportations.

Les Etats-Unis, le Japon et la Corée du Sud ont immédiatement demandé au Conseil de sécurité des Nations unies de se réunir pour évoquer la situation.

>> Voir le reportage de Georges Baumgartner sur les moyens de protection au Japon:

Face à la menace nord-coréenne, le Japon renforce sa défense [RTS]
Face à la menace nord-coréenne, le Japon renforce sa défense / 19h30 / 2 min. / le 29 août 2017

ats/kg

Publié Modifié

La Russie se dit "extrêmement préoccupée"

La Russie s'est déclarée mardi "extrêmement préoccupée" par la situation en Corée du Nord, en dénonçant une "tendance vers une escalade" des tensions par la voix d'un vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov.