Rambla [Keystone]
Publié Modifié

Espagnols et touristes reviennent sur Las Ramblas après l'attentat

- L'avenue touristique Las Ramblas de Barcelone, endeuillée par l'attaque jeudi, était à nouveau animée vendredi soir.

- Les corps de trois jeunes, abattus par la police à Cambrils et auteurs présumés des attaques, ont été formellement identifiés. Les forces de l'ordre recherchent encore au moins quatre personnes.

- Le conducteur de la fourgonnette pourrait être l'une des cinq personnes tuées à Cambrils, selon la presse espagnole. Quatre personnes ont été arrêtées après la double attaque qui a frappé Barcelone et la station balnéaire de Cambrils. Le bilan est passé à 14 morts, 13 à Barcelone et 1 à Cambrils.

- Jeudi vers 17h, une fourgonnette a heurté de nombreux passants sur l'avenue touristique Las Ramblas, au coeur de Barcelone, faisant 13 morts et près de 130 blessés de 34 nationalités. Aucune victime suisse n'a été annoncée. Le groupe Etat islamique a revendiqué l'attaque.

- Peu après minuit, "cinq terroristes présumés" ont été abattus lors d'une fusillade à Cambrils, à 120 km au sud-ouest de Barcelone. Leur voiture avait auparavant foncé sur la foule. Une femme a succombé à ses blessures et six autres personnes ont été blessées.

- Vers 12h vendredi, une foule imposante s'est réunie au centre de Barcelone pour rendre hommage aux victimes, en présence du roi Felipe et du Premier ministre Mariano Rajoy.

0h00

Le jet d'eau de Genève aux couleurs de l'Espagne

Dans la nuit de vendredi à samedi, le jet d'eau de Genève s'est paré des couleurs de l'Espagne, en signe de solidarité avec les victimes des attentats qui ont ensanglanté la Catalogne.

23h00

Les Ramblas à nouveau animées

Espagnols et touristes ont réinvesti les Ramblas, l'avenue de Barcelone endeuillée par une attaque jeudi, fleurissant de nombreux autels en mémoire des victimes.

Touristes et Espagnols de retour sur les Ramblas pour se recueillir [RTS]
Touristes et Espagnols de retour sur les Ramblas pour se recueillir / L'actu en vidéo / 18 sec. / le 18 août 2017

22h40

Les corps de trois jeunes abattus par la police identifiés

Les corps de trois jeunes Marocains, abattus par la police après une attaque terroriste dans la nuit de jeudi à vendredi à Cambrils dans le nord-est de l'Espagne, ont été formellement identifiés, a annoncé vendredi soir la police catalane.

Les trois jeunes étaient âgés de 17, 18 et 24 ans, et habitaient tous une localité du nord de la région, Ripoll, selon la police.

22h20

Des familles recherchent leurs proches

Des familles continuent toujours à rechercher leurs proches, comme ce grand-père qui a lancé un appel dès jeudi soir sur les réseaux sociaux. Son petit-fils âgé de 7 ans, qui était sur les Ramblas avec sa mère au moment de l'attentat, a disparu.

22h15

Dix-sept personnes entre la vie et la mort

Les attaques ont fait près de 120 blessés dont 65 sont encore hospitalisés vendredi.

Dix-sept victimes luttent entre la vie et la mort, a précisé la protection civile.

21h45

Les Ramblas se remplissent

Après les deux attaques qui ont vidé en quelques minutes jeudi soir les rues habituellement bondées des Ramblas, à Barcelone, l'avenue principale regorge à nouveau de touristes vendredi soir. La circulation des voitures a même repris.

>> Voir les tweets de notre correspondante sur place:

21h20

Pourquoi viser Barcelone?

Depuis l'attentat meurtrier de Madrid en 2004, l'Espagne était présentée comme un modèle de lutte anti-terroriste. Pourquoi viser Barcelone?

>> Les explications d'Annabelle Durand dans le 19h30

Lutte anti-terroriste en Espagne: explications d'Annabelle Durand [RTS]
Lutte anti-terroriste en Espagne: explications d'Annabelle Durand / 19h30 / 2 min. / le 18 août 2017

21h00

L'émotion des Suisses de Barcelone

Même si aucun Suisse ne figure parmi les victime, ils sont nombreux à vivre à Barcelone.

>> Leurs témoignages dans le 19h30:

Attentats Espagne: l'émotion des Suisses de Barcelone [RTS]
Attentats Espagne: l'émotion des Suisses de Barcelone / 19h30 / 1 min. / le 18 août 2017

20h45

Quel impact sur le vote d'indépendance?

Les attentats en Catalogne interviennent à quelques semaines d'un vote capital pour l'indépendance de la région. Le 1er octobre, les citoyens devront se prononcer pour s'émanciper ou non de l'Espagne.

Pour Fernando Vallespin, professeur de sciences politiques à l'Université Autonome de Madrid, les événements ne devraient cependant pas influencer de manière importante le déroulement du scrutin. "Le gouvernement catalan est allé trop loin pour tout arrêter maintenant, je pense qu'on va suivre ce qu'on avait planifié déjà", dit-il, même s'il est possible qu'il y ait une négociation entre les exécutifs espagnol et catalan.

"Je ne crois pas que cela va changer la chose la plus importante, d'empêcher que le référendum ait lieu", poursuit le professeur, qui imagine tout au plus un délai: "On peut avoir l'espoir que le gouvernement catalan reporte le référendum de trois ou quatre mois".

>> L'impact des attentats sur le vote d'indépendance, commenté par Fernando Vallespin, professeur de sciences politiques à l'Université Autonome de Madrid:

Fernando Vallespin. [cis.es]cis.es
Attentats en Catalogne: l'impact sur le vote d'indépendance commenté par Fernando Vallespin / Forum / 6 min. / le 18 août 2017

20h40

Le récit des événements dans le 19h30

Attentats Espagne: retour sur le déroulé des événements [RTS]
Attentats Espagne: retour sur le déroulé des événements / 19h30 / 2 min. / le 18 août 2017

20h30

Madrid aurait signalé un véhicule à la France

Selon le journal Le Parisien, la police espagnole aurait transmis vendredi le signalement d'un véhicule blanc de type Kangoo aux autorités françaises, dans le cadre de l'enquête sur les attentats terroristes à Barcelone et Cambrils, selon une source policière française.

Le véhicule pourrait avoir passé la frontière franco-espagnole. Contacté par Reuters, le ministère de l'Intérieur n'a pas confirmé cette information, indiquant que cela restait de l'ordre de la rumeur.

Le parquet de Paris, qui a ouvert une enquête sur les deux attaques, n'a pas souhaité communiquer sur le sujet. Le ministre français de l'Intérieur, Gérard Collomb, a précisé dans l'après-midi sur BFMTV, que les contrôles aux frontières avaient été renforcés dès jeudi soir sur les axes routiers qui relient la France à l'Espagne, dans les transports ferroviaires et sur certains vols.

19h50

Le point sur les derniers éléments de l'enquête

>> Les précisions de Marie Bolinches à Barcelone:

Attentats Espagne: les précisions de Marie Bolinches (2-2) [RTS]
Attentats Espagne: les précisions de Marie Bolinches (2/2) / 19h30 / 1 min. / le 18 août 2017

19h40

Quatre personnes encore recherchées

Les forces de l'ordre recherchaient encore au moins quatre personnes vendredi, au lendemain des attentats terroristes à Barcelone et Cambrils.

Parmi ces quatre personnes recherchées, trois sont de Ripoll, petite ville de quelque 10'000 âmes, où trois personnes ont déjà été arrêtées dans le cadre de l'enquête sur les attentats.

Des perquisitions étaient en cours vendredi vers 17h00 dans des appartements de Ripoll, a constaté un journaliste de l'AFP sur place.

19h20

Quel risque pour le secteur du tourisme?

Les attentats de Barcelone et de Cambrils ont eu immédiatement des répercussions sur le secteur du tourisme, qui s'est fortement replié vendredi en bourse.

La crainte d'une baisse de la demande effraie les investisseurs. L'économiste Robert Lanquar, expert de l'Organisation mondiale du tourisme et auteur de "sociologie du tourisme et des voyages" aux Presses Universitaires de France, estime que l'Espagne - et la Catalogne en particulier - ne doit pas s'attendre à une désertion des touristes sur le long terme. "Il y a un phénomène qui joue très rapidement qui est le phénomène de résilience. Même à Paris, on a eu des problèmes pendant une année, et le tourisme a repris de manière très importante cette année."

A court terme en revanche, il y aura forcément un effet notable, reconnaît-il. "Mais à Barcelone, il y a un autre problème qui s'ajoute à cela, c'est le sentiment de saturation qui s'est exprimé à travers des manifestations de rejet - symboliques ou violentes - dans certains quartiers.

Pour Robert Lanquar, il faut éviter à tout prix un état d'urgence comme en France, qui a effrayé les clientèles d'Asie. "Par contre il faut sécuriser le tourisme et favoriser un tourisme qui soit mieux accepté par les populations résidentes. Et c'est ce qui est en train de se faire à Barcelone."

>> Le repli en bourse du tourisme analysé par Robert Lanquar dans Forum:

Les deux attentats en Catalogne ciblaient clairement le secteur touristique. [Manu Fernandez - AP/Keystone]Manu Fernandez - AP/Keystone
Attentats en Catalogne: le risque pour le tourisme analysé par Robert Lanquar / Forum / 5 min. / le 18 août 2017

19h00

Cellule terroriste dans le nord du pays

La police régionale catalane pointe du doigt une cellule terroriste du nord de la région.

Sur la base des éléments des enquêteurs, "c'est une cellule islamiste, c'est clair" confirme l'islamologue Alain Grignard. "Mais c'est encore un peu prématuré de dire qu'elle se revendique du groupe Etat islamique même si une revendication est apparue assez rapidement", précise ce commissaire au sein de la division antiterroriste de la police belge.

Face à ceux qui s'étonnent d'avoir eu un attentat, Alain Grignard fait remarquer "qu'on peut s'étonner de ne pas en avoir eu plus, avec tous les appels qui sont faits en ce sens."

>> L'analyse du mode opératoire par Alain Grignard, islamologue dans Forum:

Alain Grignard. [Nicolas Maeterlinck - Belga/AFP]Nicolas Maeterlinck - Belga/AFP
Attentats en Catalogne: analyse du mode opératoire par Alain Grignard / Forum / 5 min. / le 18 août 2017

18h40

Le profil des suspects

Les auteurs présumés du double attentat meurtrier avec des véhicules-bélier à Barcelone et Cambrils, formaient une cellule ayant agi précipitamment après l'échec d'un premier plan qui aurait pu être encore plus meurtrier, selon les premiers éléments de l'enquête.

Quatre personnes ont été arrêtées, trois Marocains et un Espagnol, alors que les cinq passagers de l'Audi A3 ayant tué une personne à Cambrils ont été abattus par la police.

Les détenus sont jeunes: 21, 27, 28 et 34 ans.

Aucun des interpellés n'était connu des services de police pour des faits en lien avec le terrorisme, mais certains avaient des antécédents judiciaires pour des faits de délinquance commune.

18h25

Le conducteur de la fourgonnette serait mort

Le conducteur de la fourgonnette qui a foncé sur les piétons sur les Ramblas serait l'une des cinq personnes tuées à Cambrils, selon la presse espagnole.

La police catalane avait évoqué cette hypothèse, mais disait ne pas en avoir la certitude.

>> Le point sur l'enquête dans Forum:

Trois suspects ont été arrêtés vendredi à Ripoll, près de la frontière française.  [Robin Townsend - EPA/Keystone]Robin Townsend - EPA/Keystone
Attentats en Catalogne: le point sur l'enquête, 24 heures après l'attaque de Barcelone / Forum / 3 min. / le 18 août 2017

18h00

La carte des attentats djihadistes

Depuis Charlie Hebdo en janvier 2015, les attaques de Barcelone et Cambrils sont les 16e et 17e attentats meurtriers de djihadistes en Europe de l'Ouest. Elles portent à 339 le nombre de victimes des djihadistes.

>> La carte des attentats djihadistes en Europe de l'Ouest depuis 2015:

>> Plus d'infos: Plus de 330 morts dans des attentats djihadistes en Europe depuis 2015

17h30

Recueillement sur les Ramblas

Au lendemain des attaques, les gens se recueillent sur les lieux du drame à Barcelone.

Au lendemain des attaques, les gens se recueillent sur les Ramblas à Barcelone [RTS]
Au lendemain des attaques, les gens se recueillent sur les Ramblas à Barcelone / L'actu en vidéo / 47 sec. / le 18 août 2017

17h20

Huit Français, dont 4 enfants, gravement blessés

Huit Français, dont 4 enfants, sont gravement blessés sur les 28 touchés par la série d'attaques qui a frappé la Catalogne jeudi, a annoncé vendredi le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.

17h10

Des victimes de 35 nationalités

Les victimes des attentats perpétrés jeudi et vendredi en Catalogne sont d'au moins 35 nationalités, selon un bilan toujours "provisoire" de la protection civile catalane: allemande, algérienne, argentine, australienne, autrichienne, belge, marocaine, canadienne, chinoise, colombienne, cubaine, équatorienne, égyptienne, espagnole, américaine, philippine, française, britannique, grecque, néerlandaise, taïwanaise, hondurienne, roumaine, hongroise, irlandaise, italienne, koweïtienne, macédonienne, mauritanienne, pakistanaise, péruvienne, dominicaine, turque et vénézuélienne.

17h00

La carte du déroulement des attaques

16h40

Vigilance en Suisse

La Confédération reste vigilante après les attaques terroristes en Catalogne. Le risque que ces actes soient imités en Suisse "s'accroît temporairement après des attentats à l'étranger, mais de tels actes ne sont pas obligatoirement commis pour des motifs djihadistes. Ils peuvent aussi l'être pour de nombreuses autres raisons", précise la porte-parole de l'Office fédéral de la police (fedpol) Cathy Maret.

Fedpol "est en contact étroit avec ses homologues espagnols". Les polices échangent des informations entre elles ou effectuent des vérifications. A l'heure actuelle, les autorités ne peuvent pas encore dire s'il existe d'éventuels liens avec la Suisse.

Le Service de renseignement de la Confédération (SRC) souligne une fois de plus que "la Suisse fait partie du monde occidental que les djihadistes considèrent comme hostile à l'islam et demeure de ce fait une cible possible d'attentats terroristes". Ainsi, à la suite des tout récents attentats en Espagne, la menace demeure élevée en Suisse. La situation est néanmoins constamment réévaluée.

Les polices cantonales adaptent elles leurs dispositifs de sécurité en fonction de l'évaluation de la menace par le SRC. Elles ne voient pour l'instant pas la nécessité de renforcer les mesures, d'après un tour d'horizon effectué par l'ats.

16h30

Trump veut arrêter le "terrorisme islamique radical"

Le président américain Donald Trump a estimé vendredi sur Twitter que le "terrorisme islamique radical" devait être arrêté par "n'importe quel moyen nécessaire", sans donner davantage de précision sur ce qu'il entendait par là.

"Les tribunaux doivent nous rendre nos droits protectifs. Il faut être fort!", a ajouté Donald Trump dans son message.

16h10

Une Portugaise et une Américaine tuées

Une Portugaise et une Américaine figurent parmi les 14 morts des attaques, ont annoncé le gouvernement portugais et le secrétaire d'Etat américaine. Parmi les autres victimes figurent trois Espagnols, trois Allemands, deux Italiens et une Belge.

15h45

Le conducteur de la camionnette pourrait être mort

Le conducteur de la camionnette qui a écrasé des piétons à Barcelone pourrait se trouver parmi les assaillants abattus plus tard à Cambrils, a annoncé la police vendredi.

"L'enquête va dans ce sens, il y a un indice, plus d'un indice, mais nous n'avons pas de preuve concrète", a indiqué le porte-parole de la police de Catalogne, lors d'une conférence de presse, répondant à un journaliste qui lui demandait si cet homme avait été tué.

La camionnette utilisée lors de l'attaque sur les Ramblas à Barcelone. [EPA/Quique García - Keystone]La camionnette utilisée lors de l'attaque sur les Ramblas à Barcelone. [EPA/Quique García - Keystone]

15h30

Les suspects identifiés

Le chef de la police catalane a indiqué durant une conférence de presse que les quatre suspects interpellés ces dernières heures étaient de nationalité marocaine pour trois d'entre eux et le quatrième espagnol, de l'enclave de Melilla, en Afrique du Nord.

Ils sont âgés de 21 à 34 ans et aucun d'entre eux n'a d'antécédents liés à des affaires de terrorisme.

Enfin, a-t-il précisé, trois des cinq assaillants qui se trouvaient dans la voiture à Cambrils, et ont été tués, ont été identifiés.

15h20

Contrôles renforcés à la frontière franco-espagnole

Le ministre français de l'Intérieur Gérard Collomb a annoncé que les contrôles à la frontière franco-espagnole avaient été renforcés à cause de l'individu en fuite.

Le président français Emmanuel Macron s'est entretenu en matinée avec le président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy pour "faire le point sur la situation des victimes, les circonstances des attentats" en Catalogne et "l'enquête en cours", a annoncé l'Elysée.

"Les autorités de nos deux pays sont en contact étroit pour les suites à donner à cette attaque terroriste", a ajouté la présidence française dans un communiqué.

Emmanuel Macron a répété sa totale solidarité avec l'Espagne, alors que le Premier ministre Edouard Philippe a aussi promis une "coopération maximale et totale" de la France.

15h00

"Une attaque de plus grande envergure"

Les auteurs des attentats à Barcelone et Cambrils préparaient une "attaque de plus grande envergure", a affirmé le porte-parole de la police catalane lors d'une conférence de presse.

"Ils préparaient un attentat ou plusieurs. L'explosion d'Alcanar a permis d'éviter (...) des attentats de plus grande envergure", a déclaré Josep Lluis Trapero, faisant allusion à l'explosion qui a fait un mort mercredi soir dans une maison de cette ville à 200 km au sud de Barcelone, dont les occupants, selon la police, préparaient un engin explosif.

La police a établi un "lien" entre ce "groupe de personnes", "la location de véhicules" utilisés et les "quatre localités" catalanes au centre de l'enquête: Cambrils, Barcelone, Alcanar et Ripoll.

14h10

Une quatrième arrestation

Un quatrième suspect a été interpellé dans le cadre de l'enquête sur les attentats, annonce la police catalane.

Le corps de police a précisé que l'arrestation avait eu lieu à Ripoll, à une centaine de kilomètres au nord de Barcelone, où deux autres personnes avaient été interpellées plus tôt en lien avec les attentats.

14h00

Une vive émotion à Barcelone

L'avenue de Las Ramblas est à nouveau ouverte au public, mais l'émotion reste vive.

>> Le point dans le 12h45:

Attentat à Barcelone: la ville observe une minute de silence en hommage aux victimes [RTS]
Attentat à Barcelone: la ville observe une minute de silence en hommage aux victimes / 12h45 / 1 min. / le 18 août 2017

De nombreux touristes ont participé à la cérémonie d'hommages à Barcelone et des fleurs ont été déposées en plusieurs endroits du centre-ville.

>> Les observations de Marie Bolinches à Barcelone:

Barcelone au lendemain de l’attentat: les observations de Marie Bolinches [RTS]
Barcelone au lendemain de l’attentat: les observations de Marie Bolinches / 12h45 / 1 min. / le 18 août 2017

13h45

Pourquoi l'Espagne est-elle dans le viseur de l'EI?

Le politologue Asiem El Difraoui, auteur du "Que sais-je?" sur le djihadisme, rappelle dans le Journal de 12h30 de la RTS que l’Espagne est depuis longtemps dans le viseur des islamistes radicaux: "L'Espagne était jusqu’à présent relativement efficace dans la lutte antiterroriste. Après les attentats horribles contre les gares de Madrid le 11 mars 2004, il n’y avait pas eu d’attentat majeur. Mais la menace était toujours là. (…) Il y a de très vieux réseaux djihadistes présents en Espagne."

>> L'interview d'Asiem El Difraoui:

Asiem El Difraoui. [France Inter]France Inter
Pourquoi l’Espagne est-elle dans le viseur du groupe Etat islamique? / Le 12h30 / 3 min. / le 18 août 2017

13h30

Un suspect recherché, trois arrestations

La police espagnole recherche toujours le principal suspect des attaques, le conducteur de la camionnette qui a fauché des passants à Barcelone.

Pour l'heure, trois personnes ont été arrêtées, dont un Espagnol et un Marocain. La police estime qu'au moins huit personnes sont impliquées dans ces attaques.

>> Les précisions de Marie Bolinches à Barcelone:

Attentats en Catalogne: les précisions de Marie Bolinches, à Barcelone [RTS]
Attentats en Catalogne: les précisions de Marie Bolinches, à Barcelone / 12h45 / 52 sec. / le 18 août 2017

13h25

130 blessés, 16 dans un état critique

En plus des 14 morts, la Protection civile fait désormais état d'un total de 130 blessés, dont 16 dans un état critique, 23 dans un état grave et 48 plus légèrement touchés.

>> Le point à la mi-journée dans le 12h45:

Attentats en Catalogne: les deux attaques ont fait 13 morts [RTS]
Attentats en Catalogne: les deux attaques ont fait 13 morts / 12h45 / 2 min. / le 18 août 2017

13h10

Le recours à la voiture bélier se généralise

Le mode opératoire du véhicule bélier, utilisé lors de nombreux actes terroristes ces dernières années en Europe, pose la question de l'aménagement du territoire, estime le politologue Frédéric Esposito dans le Journal de 12h30 sur la RTS.

Pourtant, ajoute-t-il, le fait de bunkériser l'espace, en mettant des éléments anti-intrusion, n'empêchera pas les gens de faire le plus de victimes possible. Il prône ainsi un retour au bon sens: le citoyen doit apprendre à se protéger et à se mettre à l'abri en cas d'attaque terroriste.

>> L'interview de Frédéric Esposito:

Frédéric Esposito. [UniGE]UniGE
Attentats en Espagne: le recours à la voiture bélier se généralise / Le 12h30 / 4 min. / le 18 août 2017

12h50

Une minute de silence au Barça

Les joueurs du FC Barcelone ont respecté une minute de silence à l'entraînement en mémoire des victimes des attentats. Sur une vidéo diffusée par le Barça sur Twitter, on peut voir Lionel Messi, Andres Iniesta et leurs partenaires, l'air grave, rassemblés en arc de cercle sur la pelouse du centre d'entraînement du club à Sant Joan Despi.

12h40

Le bilan passe à 14 morts

Une femme blessée dans la nuit de jeudi à vendredi à Cambrils a succombé à ses blessures, a annoncé la Protection civile espagnole.

Le bilan de la double attaque de Barcelone et Cambrils passe ainsi à 14 morts, un bilan qui n'inclut pas les cinq terroristes présumés abattus par la police à Cambrils.

Parmi les 14 morts figurent trois Espagnols, trois Allemands, deux Italiens et une Belge.

>> Le point de la situation dans le 12h30:

La foule réunie à la Plaça de Catalunya pour une minute de silence en hommage aux victimes des attentats de Barcelone et Cambrils. [Sergio Perez - Reuters]Sergio Perez - Reuters
Attentats en Espagne: le point sur la situation à Barcelone et Cambrils / Le 12h30 / 2 min. / le 18 août 2017

12h30

Le point sur l'enquête

Les policiers espagnols tentent de remonter la piste des attentats et recherchent toujours activement le fugitif.

>> Le point sur l'enquête à la mi-journée:

Des policiers catalans déployées sur le périmètre de l'attaque terroriste dans la ville balnéaire de Cambrils. [Jaume Sellart - EPA/Keystone]Jaume Sellart - EPA/Keystone
Attentats en Espagne: le point sur l’enquête policière / Le 12h30 / 1 min. / le 18 août 2017

12h20

Une foule imposante pour une minute de silence

Une foule imposante s'est rassemblée vers midi sur la place de Catalogne pour rendre hommage aux victimes, dont le roi Felipe, le Premier ministre Mariano Rajoy et le président de la Catalogne Carles Puigdemont.

"No tinc por, no tinc por", ("Nous n'avons pas peur" en catalan), ont scandé une dizaine de fois, d'un ton grave, les milliers de Barcelonais qui étaient présents.

>> Les images du rassemblement:

Minute de silence observée à Barcelone [RTS]
Minute de silence observée à Barcelone / L'actu en vidéo / 48 sec. / le 18 août 2017

12h10

Un lien avec une explosion mercredi

Les enquêteurs font le lien entre les attaques de jeudi et l'effondrement d'une maison mercredi soir à Alcanar, au sud de Barcelone, en raison d’une explosion au gaz.

>> Le point sur ces premiers événements:

Une explosion dans le viseur des enquêteurs catalans [RTS]
Une explosion dans le viseur des enquêteurs catalans / L'actu en vidéo / 45 sec. / le 18 août 2017

10h40

Pas de victime suisse connue pour l'instant

Contacté par la RTS, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a affirmé qu'il ne disposait pour l'instant pas d'information sur d'éventuelles victimes suisses. Des clarifications sont toujours en cours.

Le conseiller fédéral Didier Burkhalter a réagi vendredi: "C'est avec effroi et tristesse que la Suisse a pris connaissance de l'attentat qui a endeuillé l'Espagne. Nous sommes en pensées avec la population et le gouvernement espagnol à qui nous présentons nos condoléances et nous témoignons notre amitié".

La présidente de la Confédération Doris Leuthard a aussi condamné l'attaque "de la manière la plus forte", se disant en pensées avec les victimes et leurs proches.

10h30

Un homme toujours en fuite

La police recherche toujours un homme en fuite après les deux attentats, a annoncé vendredi Carles Puigdemont, le président de Catalogne.

Interrogé sur la fuite d'un "terroriste", Carles Puigdemont a confirmé qu'il était "effectivement dans la nature", indiquant que la police n'avait pas d'éléments "sur ses capacités de nuire".

Il pourrait s'agit du conducteur de la camionnette qui a renversé des dizaines de personnes à Barcelone et s'est enfui en courant. Un témoin l'a décrit comme "un homme très jeune, d'une vingtaine d'années, au visage mince".

10h10

Témoignages après l'attaque de Cambrils

Témoignages après l'attaque à Cambrils en Espagne [RTS]
Témoignages après l'attaque à Cambrils en Espagne / L'actu en vidéo / 1 min. / le 18 août 2017

09h10

La Rambla nettoyée et vide au petit matin

La Rambla fermée durant toute la nuit [RTS]
La Rambla fermée durant toute la nuit / L'actu en vidéo / 51 sec. / le 18 août 2017

08h50

Troisième arrestation

Une troisième personne a été arrêtée vendredi matin dans le cadre de l'enquête sur les attaques de la nuit, a annoncé la police catalane.

08h40

Le résumé d'une nuit de terreur en Catalogne

Deux attentats à la voiture bélier ont été commis à quelques heures d'intervalle en Catalogne, faisant 13 morts et une centaine de blessés à Barcelone. Cinq "terroristes présumés" ont ensuite été abattus dans la station balnéaire de Cambrils.

>> A lire: Le résumé des événements de la nuit

08h30

L'Espagne dans le viseur des terroristes

"L'Espagne apporte un soutien très passif à la coalition internationale contre le groupe Etat islamique. Celui-ci se traduit plutôt par des mots, de la diplomatie, certaines infrastructures mises à disposition...", a expliqué à la RTS l'expert en sécurité Alexandre Vautravers, pour qui cet élément n'est pas le plus décisif dans le choix de la cible par les terroristes.

"Mais la Rambla c'est aussi l'argent, les touristes de 80 nationalités et plus...", ajoute-t-il, soulignant également un "mode de vie" dans le viseur du terrorisme.

>> Son interview dans le Journal du matin:

Alexandre Vautravers, chargé de cours au Global Studies Institute de l’Université de Genève. [RTS]RTS
Alexandre Vautravers, expert en sécurité / Le Journal du matin / 22 min. / le 18 août 2017

08h26

Une avenue difficile à sécuriser

"C'est un mode de vie qui a été touché. La liberté de se promener dans le symbole de Barcelone, qui va de la place de Catalogne à la mer", analyse Gabriel Colomé, professeur de sciences politiques à l'Université autonome de Barcelone.

Il pointe également le "brassage multiculturel" que l'on observe sur les Ramblas, et qui expliquerait selon lui le choix de la cible par les terroristes.

Il rejette toutefois l'idée d'une faille sécuritaire. "Il est très facile d'entrer sur les Ramblas, il y a beaucoup de circulation et de nombreuses rues donnent sur cet axe touristique (...). On ne peut pas le sécuriser, cela serait comme vouloir sécuriser la 5e avenue à New York", estime-t-il.

>> Son interview dans le Journal du matin:

Las Ramblas, une des zones les plus touristiques de Barcelone. [Charlie Harding - AFP]Charlie Harding - AFP
Barcelone, une ville caractérisée par sa richesse multiculturelle / Le Journal du matin / 8 min. / le 18 août 2017

06h50

L'attaque de Cambrils liée à celle de Barcelone

La police catalane indique sur Twitter qu'elle considère l'attaque de Cambrils comme liée à l'attentat qui a fait 13 morts jeudi à Barcelone.

Six civils et un policier ont été blessés quand une voiture a foncé dans la foule dans la station balnéaire de Cambrils. Le véhicule a pu être arrêté et ses cinq occupants ont été tués.

Ces faits seraient également liés à une explosion survenue jeudi matin dans une maison à Alcanar, toujours en Catalogne, a dit la police. L'explosion dans le logement d'Alcanar avait fait un mort et sept blessés. Près de 20 bonbonnes de gaz avaient été retrouvées.

Deuxième attaque à la voiture bélier en Catalogne [RTS]
Deuxième attaque à la voiture bélier en Catalogne / L'actu en vidéo / 47 sec. / le 18 août 2017

06h30

Retour sur les événements depuis jeudi soir

Depuis jeudi vers 17h15, quand une fourgonnette a percuté des piétons sur les Ramblas à Barcelone, jusqu'à tôt vendredi, quand la police a abattu des suspects à Cambrils, non loin de la ville catalane, les événements se sont multipliés en Catalogne.

>> Retour sur les événements depuis jeudi soir