Modifié le 17 août 2017 à 11:08

Un garde du Hamas tué lors d'un attentat suicide dans la bande de Gaza

Une patrouille du Hamas le long de la frontière avec l'Egypte.
Une patrouille du Hamas le long de la frontière avec l'Egypte. [Ibraheem Abu Mustafa - Reuters]
Un attentat suicide a tué jeudi un garde du Hamas au sud de la bande de Gaza à la frontière avec l'Egypte. Il s'agit de la première attaque djihadiste de ce type contre les forces du Hamas.

Vers une heure du matin, deux hommes se sont approchés d'une position de sécurité du Hamas près de la frontière avec l'Egypte.

Quand les gardes ont arrêté les deux inconnus, "l'un d'eux s'est fait exploser, se tuant lui-même", a rapporté le ministère de l'Intérieur de Gaza.

Un officier du Hamas de 28 ans a succombé à ses blessures. Les quatre autres gardes ont été blessés, dont un grièvement.

C'est la première attaque du genre contre les forces du Hamas dans la bande de Gaza, selon des sources au sein des forces de sécurité.

Risque djihadiste

Même si les auteurs ne sont pas connus, les brigades Ezzedine al-Qassam, bras armé du Hamas, ont désigné comme coupable "la théologie fondamentaliste djihadiste".

Le Hamas est confronté depuis des années au défi représenté par la mouvance salafiste.

Le mouvement a réussi jusqu'alors, au prix de tractations en sous-main et parfois d'une vigoureuse répression, à contenir le danger représenté par la mouvance djihadiste capitalisant sur le désespoir des Gazaouis.

afp/mre

Publié le 17 août 2017 à 10:34 - Modifié le 17 août 2017 à 11:08