Modifié le 12 août 2017

Donald Trump évoque une possible option militaire au Venezuela

Le président Trump s'est exprimé devant la presse dans le New Jersey.
Le président Trump s'est exprimé devant la presse dans le New Jersey. [JIM WATSON - AFP]
Le président des Etats-Unis a évoqué une éventuelle option militaire au Venezuela, où le président Nicolas Maduro avait promis la veille de répondre "les armes à la main" à une agression américaine.

"Nous avons de nombreuses options pour le Venezuela, y compris une possible option militaire si nécessaire", a lancé vendredi le président américain, lors d'un échange avec des journalistes dans son golf de Bedminster, dans le New Jersey, où il est en vacances.

Appelé à donner des précisions sur cette annonce, le président américain est resté évasif.

Le ministre vénézuélien de la Défense, Vladimir Padrino, a qualifié d'"acte de folie" cette déclaration du président Trump.

Entretien refusé

La Maison blanche a annoncé en outre que le président vénézuélien Nicolas Maduro avait sollicité un entretien téléphonique. Elle a précisé que le président américain acceptera de parler avec son homologue vénézuélien "dès que la démocratie sera rétablie" au Venezuela.

Avec ces déclarations, Washington réagit à l'élection controversée de l'Assemblée constituante voulue par le président socialiste, un scrutin marqué par des violences qui ont fait dix morts.

afp/los

Publié le 12 août 2017 - Modifié le 12 août 2017

Sanctions économiques

Washington et Caracas ont des liens économiques et commerciaux étroits, avant tout dans l'industrie pétrolière.

Début août, les Etats-Unis ont infligé des sanctions au président vénézuélien qu'ils ont qualifié de "dictateur".

Le Pérou expulse l'ambassadeur vénézuélien

Le Pérou a ordonné vendredi l'expulsion de l'ambassadeur vénézuélien.

Il devient le premier pays d'Amérique latine à adopter pareille mesure à l'encontre de Caracas depuis l'éclatement de la crise au Venezuela début avril.