Modifié le 22 juillet 2017 à 17:41

L'armée syrienne annonce une trêve dans la Ghouta orientale

La Ghouta orientale est régulièrement ciblée par de nombreux bombardements aériens.
La Ghouta orientale est régulièrement ciblée par de nombreux bombardements aériens. [Abdulmonam Eassa - AFP]
L'armée syrienne a annoncé samedi une trêve dans la Ghouta orientale. Cette annonce intervient quelques heures après celle, par Moscou, d'un accord pour sécuriser cette enclave rebelle assiégée près de Damas.

La Ghouta orientale est l'un des derniers fiefs de la rébellion contre le régime Assad. Plusieurs de ses localités et villages ont été assiégés et ravagés par les bombardements depuis le début en 2011 du conflit en Syrie.

Elle est l'une des quatre "zones de désescalade" prévues dans un accord conclu en mai entre la Russie et l'Iran, alliés du régime, et la Turquie, soutien des insurgés, pour parvenir à un cessez-le-feu durable en Syrie.

>> Lire: La Russie et la Turquie s'entendent sur des zones sécurisées en Syrie

Avec l'accord annoncé par Moscou, la Ghouta devient la deuxième zone où un cessez-le-feu est instauré, après celui du sud de la Syrie, appliqué dès le 9 juillet.

Blocus depuis 2012

La télévision d'Etat rapporte qu'un cessez-le-feu a pris effet à midi (11h en Suisse) et que toute violation de cette trêve méritera "une réponse appropriée".

La Ghouta orientale, soumise à un blocus du régime syrien depuis 2012, est régulièrement ciblée par de nombreux bombardements aériens et des tirs d'artillerie.

agences/lan

Publié le 22 juillet 2017 à 16:18 - Modifié le 22 juillet 2017 à 17:41