Modifié le 12 juillet 2017 à 09:57

Un laboratoire amendé pour avoir alimenté la dépendance aux opiacés

L'Oxycodone est un des médicaments opioïdes les plus puissants en terme de dépendance.
L'Oxycodone est un des médicaments opioïdes les plus puissants en terme de dépendance. [George Frey - Reuters]
Un laboratoire va payer une amende de 35 millions de dollars pour ne pas avoir signalé aux autorités d'importantes commandes d'un médicament très addictif, contribuant ainsi à la crise de dépendance aux opiacés aux Etats-Unis.

Le ministère de la Justice a expliqué que les laboratoires Mallinckrodt Pharmaceuticals avaient accepté cette sanction pour éteindre les accusations selon lesquelles elle n'avait pas rempli ses obligations de signaler des commandes suspectes.

Mallinckrodt était visé depuis 2011 par une enquête de l'agence anti-drogue américaine (DEA) pour avoir expédié d'importantes quantités de son médicament Oxycodone par le biais de distributeurs vers de petites villes ne pouvant pas générer une telle demande.

La livraison quasi-incontrôlée de millions de doses d'opiacés dans des villes américaines au cours de la décennie écoulée est considérée comme responsable de la forte recrudescence des cas de dépendance et des décès - estimés à 60'000 l'an dernier- liés à ces substances.

>> Lire aussi: Les Etats-Unis face à une épidémie d'overdoses due aux antidouleurs

"Les actions de Mallinckrodt et ses omissions ont formé un maillon de la chaine d'approvisionnement qui a résulté en millions de cachets d'Oxycodone vendus dans la rue", a indiqué le ministre de la Justice Jeff Sessions.

>> (Re)voir le reportage de Mise au point sur l'épidémie d'overdoses aux antidouleurs:

Des bouteilles de l'analgésique Oxycontin du fabricant Purdue Pharma. Il est commercialisé en Suisse sous ce nom par sa filiale Mundipharma et par quatre marques de génériques sous le nom de la molécule, l'oxycodone.
Mise au Point - Publié le 25 juin 2017
 

afp/mre

Publié le 12 juillet 2017 à 09:37 - Modifié le 12 juillet 2017 à 09:57