Modifié le 11 juillet 2017 à 07:48

Des informations sur Hillary Clinton auraient été promises au fils de Trump

Donald Trump Junior a reconnu l'existence de la rencontre.
Donald Trump Junior a reconnu l'existence de la rencontre. [Jonathan Ernst - Reuters]
Le fils aîné du président Trump a accepté de rencontrer une avocate russe liée au Kremlin pendant la campagne de 2016 parce qu'on lui avait promis des informations compromettantes sur Hillary Clinton, affirme le New York Times.

Donald Trump Junior a reconnu avoir rencontré l'avocate Natalia Vesselnitskaïa, dans un communiqué cité par le journal.

"Après un échange de plaisanteries, elle a dit avoir des informations selon lesquelles des gens liés à la Russie finançaient la commission nationale démocrate et soutenaient Hillary Clinton", a-t-il expliqué.

"Ses propos étaient vagues, ambigus et dépourvus de sens. Aucun détail ni information convaincante n'ont été fournis ni proposés. Il est vite devenu clair qu'elle n'avait pas d'informations importantes", a-t-il précisé.

Paul Manafort et Jared Kushner présents

Paul Manafort, alors directeur de campagne de Donald Trump, et son gendre Jared Kushner ont également assisté à cette rencontre, complète le New York Times, citant trois conseillers de la Maison Blanche.

Natalia Vesselnitskaïa a quant à elle affirmé que le sujet de la campagne présidentielle "n'avait pas été abordé" et qu'elle n'a "jamais agi au nom du gouvernement russe".

Selon un porte-parole de Donald Trump, le président américain n'a pas assisté et n'était pas au courant de cette rencontre.

Plusieurs enquêtes, dont l'une menée par le FBI, sont en cours aux Etats-Unis concernant des accusations de collusion entre la Russie et des membres de l'équipe de campagne de Donald Trump. Ce dernier a toujours rejeté ces accusations avec force.

>> Lire aussi: Donald Trump fait machine arrière sur l'idée d'une cyber-coopération avec la Russie

reuters/afp/mre

Publié le 10 juillet 2017 à 08:38 - Modifié le 11 juillet 2017 à 07:48