Modifié le 07 juillet 2017 à 08:08

Plus aucune voiture diesel ou essence ne sera vendue en France d'ici 2040

Nicolas Hulot, lors du lancement de son Plan climat, le jeudi 6 juillet.
Plus aucune voiture diesel ou essence ne sera vendue en France d'ici 2040 Forum / 10 min. / le 06 juillet 2017
Les voitures diesel ou essence ne seront plus vendues en France d'ici 2040, a annoncé jeudi le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot, lors de la présentation de son "plan climat".

"Nous annonçons la fin de la vente des voitures à essence et diesel d'ici 2040", a déclaré Nicolas Hulot face à la presse. L'ex-militant écologiste a reconnu que cet objectif était "lourd", notamment pour les constructeurs automobiles.

C'est une "véritable révolution", mais "les conditions sont là", a jugé Nicolas Hulot. "Nos propres constructeurs (automobiles) ont dans leurs cartons de quoi alimenter et incarner cette promesse (...) qui est aussi un agenda de santé publique", a-t-il ajouté.

Aide aux ménages modestes

Dans une perspective plus proche, les ménages les plus modestes vont bénéficier d'une "prime de transition" pour se débarrasser de leurs voitures polluantes au profit d'un véhicule plus propre, a aussi annoncé le ministre.

Cette prime permettra de "remplacer un véhicule diesel datant d'avant 1997, ou essence d'avant 2001, par un véhicule plus propre, neuf ou d'occasion". Nicolas Hulot n'a cependant pas précisé quel serait le montant de cette prime.

ats/kg

Publié le 06 juillet 2017 à 13:34 - Modifié le 07 juillet 2017 à 08:08

Autres mesures du plan Hulot

- La France va s'engager à la neutralité carbone à l'horizon 2050

- Quatre milliards d'euros du plan d'investissement seront utilisés pour lutte contre la précarité énergétique

- En finir définitivement avec les énergies fossiles et s'engager dans la neutralité carbone

- La France proposera que d'ici 2022 la fin de toute production d'électricité à partir du charbon

- A la fin de l'été, au début de l'automne, une loi sera adoptée pour mettre fin aux permis d'exploitation de pétrole et
de gaz

- Le prix de la tonne de carbone dépassera 100 euros la tonne, pas de précision sur l'augmentation