Modifié le 06 juillet 2017 à 18:48

Hambourg redoute des manifestations violentes à la veille du sommet du G20

Selon les autorités allemandes, jusqu'à 100'000 manifestants devraient rejoindre Hambourg pendant le sommet du G20.
Selon les autorités allemandes, jusqu'à 100'000 manifestants devraient rejoindre Hambourg pendant le sommet du G20. [LUKAS BARTH - Keystone]
Les autorités allemandes sont en train de mettre en place un important dispositif de sécurité en vue du sommet du G20 à Hambourg avec quelque 20'000 policiers venus de toute l'Allemagne et d'Autriche déployés dans la ville.

Hambourg prend peu à peu des allures de forteresse jeudi, à la veille du sommet, avec des mesures de sécurité drastiques face à la menace terroriste et la crainte de violences en marge des manifestations anti-G20.

20'000 policiers venus de toute l'Allemagne et d'Autriche sont déployés dans la cité portuaire. Avec 28 hélicoptères, 185 chiens et 3000 véhicules, ils sont chargés d'assurer la sécurité d'un sommet qui réunira vendredi et samedi les dirigeants des vingt pays les plus riches de la planète.

Les autorités craignent une démonstration de force des opposants qui depuis des semaines promettent de bloquer les travaux du G20. Plus de 30 rassemblements de protestation sont prévus d'ici la fin du sommet.

La "démocratie en danger"

"Il n'y a pas de justification de la violence", a toutefois prévenu la chancelière allemande. "Ceux qui sont violents bafouent la démocratie", a-t-elle jugé jeudi dans l'hebdomadaire Die Zeit.

Mais certaines voix s'élèvent contre un tel déploiement policier, jugeant "la démocratie à Hambourg en danger". Amnesty International, notamment, s'indigne de voir la ville se transformer en "forteresse" avec interdiction de manifester sur une zone de 38 km2, soit presque tout le centre.

>> Le mouvement altermondialiste opère-t-il un retour en force? Alberto Velasco dans Forum:

Alberto Velasco.
Salvatore Di Nolfi - Keystone
Forum - Publié le 06 juillet 2017

afp/nn

Publié le 06 juillet 2017 à 05:40 - Modifié le 06 juillet 2017 à 18:48