Publié

Le changement climatique renforce la faim dans le monde, selon l'ONU

Des femmes du village de Nimini, au Soudan du Sud, transportant des sacs de vivres. [Siegfried Modola - Reuters]
Des femmes du village de Nimini, au Soudan du Sud, transportant des sacs de vivres. [Siegfried Modola - Reuters]
Le nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde a augmenté à cause de l'effet combiné du changement climatique et des guerres, a annoncé lundi l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

"Le nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde a augmenté depuis 2015, et menace de réduire à néant des années de progrès", a déclaré à Rome José Graziano da Silva, directeur général de la FAO.

Quelque 795 millions de personnes ont manqué de vivres durant la période 2014-2016, une baisse de 21% par rapport à 1990-1992, selon les données de la FAO. "Les premières données disponibles indiquent cependant que le nombre de personnes souffrant de malnutrition va recommencer à augmenter cette année", a estimé José Graziano da Silva.

Dix-neuf pays en crise prolongée

"Environ 60% des personnes souffrant de la faim habitent des zones touchées par la guerre et les changements climatiques", a-t-il indiqué.

Au total, 19 pays sont en situation de crise prolongée, où les conflits et la violence viennent souvent s'ajouter à la sécheresse ou aux inondations causées par le réchauffement climatique.

Près de 20 millions de personnes luttent notamment contre la faim au Soudan du Sud, au Nigeria, en Somalie et au Yémen.

ats/kg

Publié