Modifié

Une force africaine va lutter contre les djihadistes dans la région du Sahel

L'hélicoptère survolant Gao, dans lequel se trouvait le président français Emmanuel Macron lors de sa visite le 19 mai au Mali. [Christophe Petit Tesson - AFP]
L'hélicoptère survolant Gao, dans lequel se trouvait le président français Emmanuel Macron lors de sa visite le 19 mai au Mali. [Christophe Petit Tesson - AFP]
La France et les Etats-Unis sont parvenus à un accord sur un projet de résolution de l'ONU qui ouvre la voie au déploiement d'une force africaine pour combattre les djihadistes dans la région du Sahel, selon des diplomates.

Un vote pourrait avoir lieu au Conseil de sécurité dès mercredi sur cette résolution qui salue le déploiement du G5 Sahel mais sans lui délivrer un mandat de l'Organisation des Nations unies (ONU), selon le texte.

Le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Tchad et le Burkina Faso, qui composent le G5 Sahel, ont accepté en mars de constituer une force de 5000 hommes, chargée d'une mission spéciale de contre-terrorisme dans la région.

La France à la manoeuvre

Un premier projet de résolution, présenté il y a deux semaines par la France, proposait que le Conseil de sécurité autorise une telle force disposant d'un mandat de l'ONU pour "utiliser tous les moyens nécessaires" afin de "combattre le terrorisme, le trafic de drogue et le trafic de personnes".

Les Etats-Unis s'y étaient opposés, estimant que le projet de résolution manquait de précision et qu'une simple déclaration du Conseil pourrait être suffisante. Selon Paris, une résolution était nécessaire, conformément à une demande de l'Union africaine.

afp/ta

Publié Modifié