Modifié le 19 juin 2017

Tentative d'attentat à la voiture contre des gendarmes à Paris

La voiture de l'assaillant après la tentative d'attentat.
La voiture de l'assaillant après la tentative d'attentat. [Thomas SAMSON / AFP]
Un homme a percuté en voiture un fourgon de la gendarmerie sur les Champs-Elysées à Paris lundi après-midi. Sa voiture a pris feu lors de l'impact sans faire d'autre victime, selon la police.

Pour le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, il s'agit d'une "tentative d'attentat". L'auteur de l'attaque est décédé, a-t-il ajouté.

Des bonbonnes de gaz, une kalachnikov et des armes de poing ont été retrouvées dans la voiture, selon la police.

Gérard Collomb a précisé que de "l'explosif" avait également été retrouvé dans la voiture qui s'était embrasée lors de l'impact, sans faire d'autre victime.

L'incident s'est produit peu avant 16h00 au niveau du rond-point des Champs-Elysées. La section antiterroriste du Parquet de Paris a ouvert une enquête.

Vague d'attaques

Cet incident intervient moins de deux semaines après l'attaque d'un policier sur le parvis de Notre-Dame par un homme armé d'un marteau qui a revendiqué être un "soldat" du groupe Etat islamique (EI).

Le 20 avril, un policier a été assassiné sur les Champs-Elysées, après des attaques qui ont visé des militaires, au Musée du Louvre et à l'aéroport d'Orly.

agences/pym

Publié le 19 juin 2017 - Modifié le 19 juin 2017

Fiché et permis de port d'arme

L'auteur de la tentative d'attentat était fiché depuis 2015 pour son appartenance à "la mouvance islamiste radicale", a-t-on appris de sources concordantes.

La famille de cet homme, âgé de 31 ans, était également connue pour faire partie de la mouvance "salafiste", a indiqué une source proche du dossier.

Selon BFMTV, l'assaillant avait un permis de port d'arme et avaient déclaré plusieurs armes aux autorités.