Publié le 15 juin 2017 à 14:22

Une ONG française a collecté plus de cinq tonnes de déchets sur l'Everest

Les alpinistes qui gravissent l'Everest laissent régulièrement des déchets derrière eux.
Les alpinistes qui gravissent l'Everest laissent régulièrement des déchets derrière eux. [Namgyal - AFP]
Plus de cinq tonnes de bonbonnes de gaz, cordes, tentes, conserves et plastiques en tous genres ont été ramassés en mai sur le versant népalais de l'Everest par une expédition d'une ONG française.

"Nous avons collecté 5,2 tonnes de déchets", a affirmé le président de l'ONG Montagne et partage, Gérard Clemidy. Pour lui, l'Everest mérite son surnom de "plus haute poubelle du monde".

"On a dû laisser cinq autres tonnes qui étaient visibles, et il y en a encore bien plus qui ne se voient pas, dans les crevasses", assure-t-il.

L'ONG veut alerter sur l'absence d'installation de traitement des ordures au Népal, qui compte près de 30 millions d'habitants.

Les expéditions sont censées rapporter 8 kg de déchets par personne et une partie des permis d'ascension doit financer le nettoyage du camp de base. Or, les contrôles sont défaillants.

Responsabilité partagée

Les deux tiers des déchets ont été collectés au camp de base, à plus de 5300 m, et le reste dans les camps intermédiaires.

Pour Gérard Clermidy, la responsabilité est partagée: "Il y a les alpinistes qui ne pensent qu'au sommet, certaines agences qui veulent dépenser le moins possible et les autorités qui n'agissent pas".

afp/jvia

Publié le 15 juin 2017 à 14:22